Vous souhaitez une manière naturelle de vous lever de bonne humeur, d’améliorer votre mémoire et protéger votre cerveau contre le déclin cognitif lié à l’âge ? C’est simple, il faut bouger !

De nombreuses recherches récentes suggèrent que tout type d’exercice qui augmente votre fréquence cardiaque et vous fait transpirer durant une période de temps prolongée, connu sous le nom d’exercice aérobie, a un impact important et extrêmement bénéfique sur le cerveau (et par conséquent, sur le corps).

« L’exercice aérobie est la clé de votre cerveau, tout comme c’est le cas pour votre cœur », écrivent les auteurs d’un article récent dans le blog Mind and Mood de l’Harvard Medical School.

Bien que certains des bienfaits, comme le fait de se sentir de meilleure humeur, puissent émerger après quelques minutes d’exercice, d’autres bienfaits quant à eux, comme par exemple l’amélioration de la mémoire, pourraient prendre plusieurs semaines à se développer.

Cela signifie donc que le meilleur type de conditionnement physique pour votre esprit consiste en tout exercice d’aérobie que vous pouvez pratiquer régulièrement et efficacement pendant au moins 45 minutes, à la fois.

En fonction des bénéfices que vous recherchez, vous pouvez ajouter la marche rapide ou le jogging à votre routine quotidienne. Une étude menée chez des personnes souffrant de dépression sévère a révélé que seulement 30 minutes de marche (même sur tapis roulant) pendant 10 jours consécutifs étaient « suffisantes pour produire une réduction cliniquement pertinente et statistiquement significative de la dépression ».

Selon une étude récente parue dans le Journal of Physical Therapy Science, les séances d’entraînement aérobie peuvent également aider les personnes qui ne souffrent pas de dépression clinique à se sentir moins stressées, car ces derniers permettent de réduire les niveaux d’hormones du stress (comme l’adrénaline et le cortisol).

Et si vous avez plus de 50 ans, une étude publiée le mois dernier dans le British Journal of Sports Medicine (BJSM) suggère que les meilleurs résultats proviennent de la combinaison de l’exercice aérobie et des exercices de résistance. Cela inclut tout exercice de haute intensité jusqu’à l’entrainement par intervalle. Une autre étude publiée le 3 mai vient renforcer celle du BJSM. Elle a en effet démontré que chez les adultes âgés de 60 à 88 ans, marcher pendant 30 minutes, quatre jours par semaine et pendant 12 semaines, semblait renforcer la connectivité dans une région du cerveau qui est liée à la perte de mémoire lorsqu’elle fonctionne moins bien.

Les chercheurs ne sont toujours pas certains des raisons faisant que ce type d’exercice stimule le cerveau de la sorte. Les études suggèrent qu’il s’agit d’une augmentation du débit sanguin, qui nous procure cette énergie fraîche, et de l’oxygène. Une étude supplémentaire réalisée chez des femmes âgées présentant de potentiels signes de démence, a révélé que l’exercice aérobie était lié à une augmentation de la taille de l’hippocampe, une zone cérébrale impliquée dans l’apprentissage et la mémoire.

L’auteur principal de l’étude britannique, le scientifique Joe Northey de l’Université de Canberra, explique que sa recherche suggère que toute personne en bonne santé et étant âgée de plus de 50 ans devrait faire entre 45 minutes et une heure d’exercice aérobie « sur le plus de jours possibles en une semaine ».

Sources : Journal of Physical Therapy Science, NCBI (1 & 2), Harvard Medical School

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share
Share