Des physiciens ont suggéré le fait que l’Univers pourrait avoir un mécanisme « d’autodestruction », de sorte que tout ce qui existe pourrait disparaître à jamais et à tout moment, sans aucun élément précurseur. Un sujet portant à réflexion.

Comme nous pouvons le voir dans la vidéo proposée par Kurzgesagt – In a Nutshell (vidéo en anglais, lien en fin d’article) : si ce bouton d’autodestruction se révèle être réel, cela signifie que nous pourrions être totalement réduits à néant, en moins d’une seconde.

Afin de comprendre ce scénario terrifiant, il faut d’abord passer par deux des principes fondamentaux de l’Univers.

Le premier est le niveau d’énergie : fondamentalement, tout ce qui existe, possède un niveau d’énergie. Le bois par exemple, a un niveau d’énergie relativement élevé, lui permettant d’être brûlé pour libérer une certaine quantité d’énergie thermique. Les cendres qui en restent, d’autre part, ont un niveau d’énergie relativement faible. Le second principe fondamental de l’Univers est la stabilité : cela décrit de quelle manière, absolument tout dans l’univers, est intrinsèquement attiré par son « état fondamental », l’état stable, et avec le moins d’énergie possible.

Donc si quelque chose dans l’Univers est instable, il possédera beaucoup d’énergie et voudra se débarrasser de celle-ci, pour ainsi devenir stable. Tous les éléments existants suivent cette règle, même dans le monde de la mécanique quantique.

Maintenant que nous sommes au clair avec ces deux principes fondamentaux de l’Univers, nous devons aborder le sujet des champs quantiques, qui peut être décrit de manière très simplifiée comme étant les règles de l’Univers que les particules doivent respecter. Les champs quantiques suivent également les principes des niveaux et de la stabilité de l’énergie, car ils veulent atteindre le niveau d’énergie le plus bas possible. Mais dans ce cas, il ne s’agit pas de l’état fondamental, mais de l’état du vide quantique (ou énergie du point zéro du vide quantique).

L’hypothèse actuelle est que chaque champ quantique a atteint son état de vide, hormis peut-être le champ de Higgs, qui est responsable de la masse donnée à chaque particule. En effet, au lieu d’être également dans un état de vide quantique, il a été suggéré que le champ de Higgs fait semblant d’être dans cet état, mais ne l’est pas réellement. Comme s’il se situait dans une sorte de faux vide quantique.

Comme cela est expliqué dans la vidéo, si le champ de Higgs est en fait dans un faux vide, cela signifie qu’il y a beaucoup d’énergie potentielle qui attends à être libérée, et il ne suffirait que d’une étincelle aléatoire, pour tout détruite en un instant. Cela signifie que si le champ de Higgs relâchait d’un seul coup toute l’énergie potentielle qu’il possède, cela créerait une sorte de boule d’énergie de la mort, grandissant à la vitesse de la lumière, éradiquant tout ce qui se trouve sur son passage.

Mais les mauvaises nouvelles ne s’arrêtent pas là ! Cette boule de la mort chamboulerait totalement la manière dont nous comprenons la physique aujourd’hui. Et les formes de vies, telles que nous les connaissons à l’heure actuelle, ne pourraient jamais se relever une fois éradiquées de l’Univers.

Heureusement, tous ces éléments ne sont que des suppositions (pour l’instant ?), mais tout de même basées sur ce que nous savons à l’heure actuelle de la physique des particules. Pour en savoir plus, nous vous invitons à regarder la vidéo ci-dessous.

VIDÉO (anglais) : La manière la plus simple de détruire l’Univers… 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.