Un projet qui semblait prometteur. Vous avez surement entendu parler du TEB (Transit Elevated Bus) chinois, ce bus enjambeur géant faisant près de 60 mètres de long, 8 mètres de large et environ 5 mètres de haut. Mais il semblerait que le TEB ne soit en réalité qu’une grosse arnaque destinée à lever des fonds ! En effet, ce projet s’est finalement avéré n’être rien de plus qu’un coup de pub. Les investisseurs abusés réclament remboursement des 26 millions de dollars qu’ils ont déboursé pour ce projet.

Le TEB aurait une capacité allant jusqu’à 1400 passagers selon son inventeur, Song Youzhou, et serait équipé d’une motorisation électrique, ce qui lui permettrait d’aller à une vitesse de 65 km/h. Cela signifie qu’une fois en fonction, ce bus aurait la possibilité de remplacer l’équivalent de 40 bus et permettrait d’économiser environ 800 tonnes d’essence par an, en plus d’améliorer de 20 à 30% la fluidité du trafic chinois. L’équivalent de 2500 tonnes de carbone non rejetées, annonce Song Youzhou.

Aujourd’hui, nous nous demandons si ce projet restera au stade des promesses (peut-être même de promesses frauduleuses !). En effet, plusieurs médias chinois ont annoncé à la fin du mois d’août 2016, que le projet était plus que bancal.

bus enjambeur TEB chinois arnaque

Le projet prometteur du TEB, véritable bus enjambeur chinois (simulation par ordinateur). Crédit : IGMUR

Pourtant, un prototype du TEB avait été testé sur 300 mètres au mois d’août 2016, à travers les rues de la ville chinoise de Qinhuangdao. Le bus de 300 sièges devait apporter une solution au problème des bouchons notamment, en enjambant les autres véhicules sur la route.

Mais des critiques ont vite remarqué que le bus semblait dangereusement prêt à se renverser. De plus, il était trop élevé pour passer sous les ponts et trop bas pour que les véhicules passant sous lui puissent le dépasser en toute sécurité. Personne ne comprenait également comment il pourrait avertir les autres véhicules lors de changements de voie.

Au final, il s’est avéré que ce n’était que l’une des nombreuses opérations publicitaires visant à attirer des investisseurs peu méfiants sur l’une des multiples plateformes d’investissement privés que l’on peut trouver sur Internet.

 

Une grosse arnaque !

Ces plateformes en ligne sur lesquelles des investisseurs privés peuvent financer des innovations prometteuses, promettent souvent un retour sur investissement faramineux. Dans le cas du TEB, la rémunération promise atteignait 12 %. Rien qu’en 2015, ces structures sont parvenues à collecter 71 milliards de dollars.

L’année dernière, Bai Zhiming, un « homme d’affaires » chinois, a acquis la technologie du TEB et est parvenu à lever 26 millions de dollars en utilisant une plateforme de ce type, promettant une rentabilité excellente grâce aux développements dans les années à venir, mais toujours sans jamais rien produire de concret. Les premiers doutes ont commencé à faire surface lors de la présentation du prototype, puis se sont confirmés à la fin de l’été. Actuellement, les 200 investisseurs concernés réclament bien évidemment le remboursement de leurs capitaux, soit près de 26 millions de dollars.

 

Sources : Economist, Test du TEB 300 mètres
Crédit image de titre : TEB Technology Development Company

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.