Les chutes du Niagara, situées à la frontière entre les États-Unis et le Canada sont un spectacle époustouflant tout au long de l’année. Mais en ce moment, le spectacle est pour le moins fascinant ! En effet, le froid extrême frappe l’Amérique du nord de plein fouet, transformant l’aspect global des célèbres chutes : l’eau elle-même n’est pas gelée, mais la brume qui se dépose sur les alentours l’est, créant ainsi un paysage d’une beauté exceptionnelle.

Un spectacle hors du commun attirant de nombreux visiteurs, qui partagent leurs photographies sur les réseaux sociaux. Il faut savoir que le froid polaire (jusqu’à -46°C au Canada), n’a pas totalement gelé les chutes, qui continuent tout de même à couler. De telles températures n’avaient plus été atteintes depuis 1979 en Ontario (Canada).

De la glace en forme de stalactites s’est formée sur les rochers, les murs et les rampes entourant les chutes. L’eau est glacée, mais continue de tomber rapidement dans la rivière en dessous, dans un épais nuage de brume. Il faut savoir que plus de 3000 tonnes d’eau s’écoulent dans les chutes du Niagara, chaque seconde.

niagara chutes eau gelee froid extreme canada usa

Crédits : Aaron Lynett/The Canadian Press/AP

niagara chutes eau gelee froid extreme canada usa

Crédits : Aaron Lynett/The Canadian Press/AP

L’historien et auteur Paul Gromosiak a dit un jour que l’hiver, au chutes du Niagara, pouvait être si époustouflant qu’il « diminue même l’impact visuel des gratte-ciel » se trouvant de l’autre côté de la frontière canadienne. Les arbres autrefois épais et pleins de feuilles, portent à présent de simples branches gelées recouvertes de neige blanche immaculée. Selon les mots de Gromosiak, les arbres « s’inclinent devant la rivière, avec le poids de la glace sur leurs branches».

Bien que la région des chutes du Niagara soit connue pour ses centaines d’acres de terrain luxuriant et de sentiers propices à la randonnée, la beauté des chutes reste époustouflante même lorsque les températures baissent de manière extrême. « Je suis venu ici en été, il y a quatre ans », a déclaré Zieong Zang, qui a fait sept heures de route depuis Jersey City, pour voir les chutes. « C’était bien, mais ce n’était pas comme ça. C’est tout simplement exceptionnel, avec toute la neige et les arbres qui paraissent être recouverts de sucre », a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share
Share

Ce site utilise des cookies

La publicité étant notre principale source de revenu (sans elle, nous n'existerions pas), nous utilisons des cookies afin de l'adapter. Ces derniers nous permettent également de faire des analyses statistiques (données anonymes) dans le but d'améliorer notre site. Les cookies sont également utiles à conserver vos préférences si vous êtes logués. Ainsi, nous pouvons vous garantir une meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez nos modalités relatives aux cookies.