Les scientifiques et chercheurs de la NASA ont de nombreux problèmes à résoudre s’ils souhaitent que les astronautes puissent un jour se rendre sur la planète rouge et y rester pour effectuer des missions. L’un de ces nombreux obstacles est simplement le fait que ces premiers pionniers, devront pouvoir y vivre : des ingénieurs pensent avoir trouvé une solution, en proposant un concept de « maison de glace ».

Il s’agit de dômes gonflables couverts de glace, dans lesquels les astronautes pourraient vivre et travailler tout en étant protégés contre les températures extrêmes et le rayonnement extérieur. « Après une journée consacrée à l’identification des besoins, des objectifs et des contraintes, nous avons rapidement évalué de nombreuses idées (…) et nous nous sommes finalement penchés sur le concept actuel (des maisons de glace), qui fournit une solution aux futurs colons », a déclaré Kevin Vipavetz, du Centre de recherche Langley de la NASA.

Alors à quoi ressemble cette maison de glace ? Le nom peut directement nous faire penser à un igloo et au final, l’image conceptuelle n’en est pas très loin. Ce concept de la NASA officiellement nommé Mars Ice Home, est un dispositif gonflable, qui une fois gonflé pleinement, est recouvert d’une épaisse couche de glace protectrice.

mars maison igloo glace

Crédits : NASA

« La conception de Mars Ice Home a plusieurs avantages qui en font un concept attrayant. L’habitation est légère et peut être transportée et déployée avec une robotique simple, puis remplie d’eau avant l’arrivée de l’équipage. Elle incorpore des matériaux extraits directement de Mars, et parce que l’eau dans cette maison de glace pourrait être convertie en carburant de fusée, la structure elle-même fonctionne comme un réservoir de stockage qui peut être rempli pour le prochain équipage », explique l’équipe.

L’objectif principal du concept des maisons de glace, est de protéger les astronautes des rayonnements cosmiques, qui peuvent pénétrer dans l’atmosphère martienne. Ces rayons peuvent endommager les cellules, augmentant le risque d’une série de problèmes de santé comme le cancer et les maladies aiguës dues au rayonnement.

« Les matériaux qui composent la maison de glace devront résister à de nombreuses années d’utilisation dans le dangereux environnement martien, y compris résister au rayonnement ultraviolet, au rayonnement de particules chargées, peut-être aussi à un peu d’oxygène atomique, aux perchlorates, ainsi que qu’aux tempêtes de poussière, mais pas aussi féroces que dans le film Seul sur Mars (The Martian) », explique Sheila Ann Thibeault, également du centre de recherche Langley de la NASA.

En plus d’offrir une protection contre les réalités environnementales de la planète Mars, la maison de glace serait très légère (et donc plus facilement transportable), contrairement à d’autres idées de colonisation qui impliquent la construction de bâtiments, ici sur Terre, avant de les amener sur la planète rouge.

Comme la glace est riche en hydrogène, elle agit comme véritable bouclier contre les rayonnements cosmiques, les empêchant d’atteindre les astronautes situés dans la maison. Dans l’illustration ci-dessous, nous pouvons constater la couche de glace protectrice au sommet du dôme, fournissant la protection requise pour la survie des astronautes.

détail maison de glace concept mars

Le numéro 10 représente les zones comportant de la glace protectrice. Crédits : NASA Langley/Clouds AO/SEArch

L’équipe pense que l’une des meilleures manières pour les humains de survivre sur Mars, serait de creuser sous sa surface : ce qui offrirait une bien meilleure protection contre tous les éléments nuisibles en surface. Mais pour ce faire, une sorte d’abri devra tout de même attendre les premiers astronautes une fois qu’ils arriveront sur Mars, et l’équipe pense que le dôme de glace, avec sa légèreté, sa construction facile, et sa capacité à utiliser des matériaux déjà présents sur la planète, représente la solution parfaite.

« Après des mois de voyage dans l’espace, quand vous arrivez pour la toute première fois sur Mars et que votre maison est toute prête à vous accueillir, ce sera un grand jour », explique Kevin Kempton, membre de l’équipe.

En effet, sans un habitat gonflable de ce type (qui selon l’équipe peut se gonfler et se couvrir de glace extraite du paysage martien en environ 400 jours terrestres), les chercheurs devraient trouver un moyen d’obtenir des outils de forage lourds afin de permettre de creuser des abris souterrains sur Mars avant même que des astronautes y parviennent. Une idée bien plus compliquée et coûteuse.

Il est important de garder en tête que ces maisons de glace ne sont encore qu’au stade de concept, mais il s’agit là d’une solution prometteuse qui pourrait bien répondre aux différentes problématiques qui surviennent lorsque nous évoquons Mars et les futures missions des astronautes sur cette hostile planète rouge !

Source : NASA

Une réponse

  1. gela

    Pourquoi ne pas enterrer les bâtiments ? Ils auraient une protection grâce à la terre les recouvrant. Et pis il auront bien besoin d’excavatrices s’ils veulent exploiter les matières premières du sol martien alors pourquoi pas en profiter pour construire des bâtiments enterrés par la même occasion ?
    Il y a quelques temps ils envisageaient d’envoyer des imprimantes 3D géantes pour la construction de structures avec les matériaux récoltés sur place.
    J’imagine que dans un premier temps ils prévoient d’envoyer des structures moins lourdes car moins coûteuses au lancement mais ils seront bien obligés d’envoyer le reste plus tard de toutes façons s’ils envoient des hommes là-bas.
    Dans tous les cas ça me fait bien rêver quand même 🙂 D’ici quelques décennies si on est pas tous crevés d’ici là on aura peut-être la possibilité d’aller faire un voyage dans les colonies de l’espace 😛

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.