Durant des centaines (voire des milliers) d’années, les générations de Heiltsuks, un peuple nord-amérindien de Colombie-Britannique au Canada, ont transmis les histoires de leurs origines. Ce peuple affirme que leurs ancêtres ont fui pour survivre dans les régions côtières, qui n’ont jamais gelé lors de l’ère glaciaire.

Aujourd’hui, une nouvelle fouille sur Triquet Island (qui se situe sur la côte centrale de la Colombie-Britannique) a prouvé cette revendication, selon le bulletin d’information local CBC.

L’archéologue Alisha Gauvreau, étudiante (doctorante) à l’Université de Victoria (Colombie-Britannique) et étudiante à l’Institut Hakai (Canada), a mené une équipe de recherche qui a effectué les fouilles sur le site à la fin de l’année 2016. Ils y ont découvert plusieurs artefacts de ce qui semble être issu d’un ancien village, y compris des outils en bois sculptés ainsi que des morceaux de charbon dans le paléosol.

découverte ancien village

Les membres de l’équipe archéologique. De gauche à droite : John Maxwell, Alisha Gauvreau et Seonaid Duffield. Crédits : Joanne McSporran

L’équipe a ensuite envoyé les morceaux de charbon de bois dans un laboratoire pour effectuer une datation au carbone et a constaté que ces découvertes remontent à environ 13’613 à 14’086 ans, soit des milliers d’années avant que l’Égypte ne construise ses pyramides.

Certains des artefacts découverts font partie des plus anciens jamais trouvés en Amérique du Nord. En 1977, des archéologues de l’Université d’État de Washington (États-Unis) ont excavé une pointe de lance ainsi qu’un os provenant des côtes d’un mastodonte, près de la péninsule Olympique, à proximité de Washington.

découverte ancien village canadien

Crédits : Grant Callegari/Hakai Institute

Après une tomodensitométrie effectuée en 2011, les fossiles ont permis aux scientifiques d’estimer que la première habitation humaine sur la côte ouest remontait à environ 13’800 ans.

Cette dernière découverte permettra aux archéologues de mieux comprendre comment ont débuté les civilisations nord-américaines, telles que les Heiltsuks.

Une théorie populaire est que les premiers nord-américains indigènes se sont aventurés sur un pont de terre de l’Alaska (qui est aujourd’hui l’est et le centre du Canada), lors de l’ère glaciaire. Une autre théorie, soutenue par l’Université de Victoria, est que les premiers nord-américains indigènes étaient des chasseurs de mammifères marins, et qu’ils ont voyagé en bateau.

Dans une étude datant de 2016, Gauvreau explique également que d’autres histoires racontées par les Heiltsuks pourraient à l’avenir être légitimées par des fouilles archéologiques. « Cette découverte est très importante car elle réaffirme une grande partie de l’histoire dont notre peuple a parlé pendant des milliers d’années », a déclaré William Hill, un membre de Heiltsuk Nation.

Source : CBC

2 Réponses

  1. BERGER Jean-Claude

    Depuis que notre superbe planète LA TERRE existe ,(notre maison principale), elle en a vu des choses : êtres humains et animaux de toutes espèces ainsi que le développement de la nature en général, sans oublier les fonds marins. Et en fait,c’est elle ,notre TERRE qui gère le tout ! Mais hélas, l’homme la plus mauvaise espèce, disons à 65 %, a fait des guerres inutiles et des destructions à tort contre nature.Alors que la planète nous donne sa vie pour nous être bien ensemble, toutes et tous ! ! !

    Répondre
  2. BERGER Jean-Claude

    Je suis et je reste en grande admiration devant toutes les découvertes que l’être humain se démène à entreprendre pour toutes les recherches. Je m’intéresse à toutes les expériences et évolutions dans les domaines à partir des fonds marins et de la terre (pyramides,etc…), ainsi que l’astronomie.Et toutes les sciences.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share
Share