Le télescope spatial Hubble a déjà eu l’occasion d’observer de nombreuses choses étranges dans l’espace. Voici un élément qui s’ajoute à cette liste : un astéroïde binaire qui est en réalité, également une comète.

Les astronomes ont découvert cette paire d’objets, l’un tourbillonnant autour de l’autre, dans la ceinture d’astéroïdes, engendrant un véritable courant de poussière dans leur sillage. Non seulement il s’agit là d’un bel exemple montrant que la nature est capable de défier toutes les lois que nous pouvons connaître, mais, cette découverte soulève également des questions intéressantes quant au nombre de ces objets hybrides.

L’objet binaire a d’abord été repéré en 2006, dans le cadre du programme Spacewatch, qui vise à rechercher des astéroïdes. Il est plus connu sous le nom de 2006 VW139. Puis, ce n’est qu’en 2012 que les astronomes ont réalisé qu’il y avait quelque chose d’étrange à son sujet. Il s’agit en réalité d’un astéroïde avec des caractéristiques similaires aux comètes, notamment le fait qu’il possède une queue de comète.

Il faut savoir qu’en réalité, cet astéroïde n’est qu’un objet parmi la douzaine d’autres objets similaires qui ont déjà été découverts. Mais ce qui rend 2006 VW139 si particulier, est qu’il est composé de deux morceaux. En effet, l’objet binaire est constitué d’une paire de morceaux de taille similaire, en orbite entre elles à une distance d’un peu moins de 100 kilomètres. Cependant, les astronomes ne savent pas pourquoi est-ce que l’objet se divise littéralement en deux. Les chercheurs espèrent pouvoir mieux analyser ce dernier afin d’en comprendre ses mécanismes.

Comme les jumeaux ont effectué le survol le plus proche du Soleil en septembre dernier, la NASA a profité d’orienter le télescope spatial Hubble afin de capturer le plus d’images possibles de son noyau ainsi que de sa queue, confirmant de ce fait les caractéristiques d’une comète (là où il ne devrait pas y en avoir). « Nous avons détecté de fortes indications quant à la sublimation de la glace d’eau en raison de l’augmentation de la température, provoquée par le Soleil – semblable à la création de la queue d’une comète », explique Jessica Agarwal, du Max Planck Institute for Solar System Research, en Allemagne.

comete binaire objet stellaire hybride nasa hubble telescope

Cette animation, réalisée à partir d’un ensemble de photos prises par le télescope spatial Hubble, révèle les deux objets en orbite, qui possèdent des caractéristiques similaires aux comètes. Crédits: NASA/ESA/J. DePasquale/Z. Levay (STScI)

Les chercheurs pensent que 2006 VW139 s’est littéralement coupée en deux il y a environ 5000 ans, sous le stress de la rotation, et le jet de vapeur sortant des différents éléments a contribué à les repousser plus loin encore.

À présent, la question qui subsiste est la suivante : à quel point est-ce que de tels systèmes sont-ils communs à travers l’univers ? « Nous avons besoin d’études théoriques et d’observations supplémentaires, ainsi que d’identifier d’autres objets similaires à celui-ci, afin de trouver une réponse à cette question », explique Agarwal.

Espérons donc pour les scientifiques que d’autres objets de ce type seront prochainement découverts, afin que ces derniers puissent révéler encore d’autres des mystères enfouis dans la ceinture d’astéroïde.

La recherche sera prochainement publiée dans la revue Nature.

Sources : Hubble, NASA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share
Share