Une étrange galaxie lointaine, se situant à 150 millions d’années-lumière, est entourée de filaments tourbillonnants ressemblant à des nuages. Un véritable mystère pour la communauté scientifique. Heureusement, de récentes observations apportent quelques réponses.

La galaxie en question, appelée NGC 4696, est une galaxie elliptique située à environ 150 millions d’années-lumière et se trouvant dans l’amas du Centaure. Cet amas contient plusieurs centaines de galaxies, situées dans la constellation portant le même nom. Mais contrairement aux autres galaxies composant cet amas (généralement des galaxies elliptiques naines), NGC 4696 se trouve être dans une situation particulière : elle est à la fois consommée et dispersée par le trou noir supermassif situé en son centre.

Il faut savoir que la galaxie NGC 4696 est la plus grande et la plus brillante de toutes les galaxies situées dans l’amas du Centaure ! Il s’agit même de l’une des galaxies les plus brillantes que nous connaissons à ce jour. Mais ce qui la distingue en plus de sa grande luminosité, sont les filaments qui l’entourent.

Grâce à de nouvelles recherches menées par l’Université de Cambridge au Royaume-Uni, nous commençons enfin à comprendre comment ces derniers se sont formés : les nouvelles observations ont été faites avec le télescope spatial Hubble et ont permis aux chercheurs de mesurer ces filaments, qui s’étendent sur une distance de 200 années-lumière. Formés de gaz et de poussière, ceux-ci ont une densité 10 fois supérieure au gaz environnant. Ces filaments ont des formes tourbillonnantes, et les extrémités sont connectées au centre brillant de la galaxie.

galaxie elliptique amas du centaure

La galaxie NGC 4696 est la plus grande galaxie de l’amas du Centaure. Observée à certaines longueurs d’onde, d’étranges filaments d’hydrogène ionisé sont visibles. Sur cette image, les structures présentent un effet marbré subtil, vers le centre lumineux de la galaxie. Crédits : ESA/Hubble

Au centre de la galaxie NGC 4696, se trouve un trou noir supermassif. Les astronomes pensent qu’il est le responsable de ces étranges apparitions de filaments de gaz entourant la galaxie. Selon leur hypothèse, le trou noir supermassif chauffe le gaz entourant NGC 4696, l’expulsant donc littéralement vers l’extérieur de la galaxie. Ces filaments sont ensuite façonnés par le champ magnétique de cette dernière, qui est elle même balayée par l’activité du trou noir. Bien que ce processus envoie une grande partie des filaments vers l’extérieur, il en va autrement concernant le centre de la galaxie NGC 4696 : le trou noir supermassif qui s’y trouve aspire et consomme toute matière environnante.

Ce mélange cosmique, composé de poussières et de ces filaments de gaz tourbillonnants, indique un système stellaire en fin de vie. Cela signifie que toutes les étoiles de la galaxie NGC 4696 vieillissent et finiront par mourir (si elles ne se font pas happer par le trou noir avant), et elles ne seront pas remplacées par de nouvelles étoiles. La galaxie la plus brillante de l’amas du Centaure ne sera donc pas éternellement aussi brillante. En effet, NGC 4696 est un exemple parfait d’une galaxie elliptique, ces galaxies qui se forment souvent grâce à des collisions entre des galaxies spirales (comme notre propre galaxie, la Voie lactée). Les galaxies elliptiques contiennent généralement des étoiles vieilles et vieillissantes, et peu d’activité de formation d’étoiles.

Sources : Monthly Notices (Royal Astronomical Society), Arxiv.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.