Samsung a été contraint de stopper les ventes ainsi que les remplacements des Galaxy Note 7 suite à la sérieuse problématique concernant les batteries de ces appareils. Mais les questions sont : pourquoi ce modèle est-il littéralement « explosif » ? Que se passe-t-il au juste ?

Le géant technologique sud-coréen Samsung a demandé aux consommateurs de s’éloigner de leur tout nouveau Galaxy Note 7 et a suspendu la vente ainsi que le remplacement des appareils (jusqu’à ce que l’entreprise puisse déterminer avec certitude d’où provient le problème) après une série d’incidents avec des batteries neuves.

Les retombées

En septembre, Samsung avait rapatrié 2,5 millions de smartphones suite à un certain nombre d’incidents, signalant des « explosions » de batteries. Samsung a confirmé par la suite que les nouveaux appareils de remplacement étaient fonctionnels et sûrs. Mais des événements récents, faisant comprendre à la marque que le problème n’était pas encore réglé, ont nécessité une décision plus radicale, en attendant de clarifier les causes de cette panne.

Il se réveille dans une pièce remplie de fumée !

Dans le Kentucky, un homme s’est réveillé dans une pièce remplie de fumée, et celle-ci provenait de son smartphone fraîchement remplacé. Toujours aux États-Unis, un vol a du être évacué pour la même raison. Dans d’autres cas, signalés dans le Minnesota ainsi qu’à Hawaï, les appareils ont littéralement explosé dans les mains de leurs propriétaires !

Quelles sont les causes de ces explosions ?

Il s’agit précisement du point que la société sud-coréenne s’efforce d’éclaircir par le biais de son enquête. Dans certains cas, en particulier avant le remplacement ayant eu lieu en septembre dernier, les incidents seraient dus à une surchauffe de la batterie, un risque qui est bien précisé dans les avis de millions de téléphones portables bénéficiant de batteries au lithium, vendus partout dans le monde.

Mais, les températures extérieures ou dues à une utilisation trop prolongée ne seraient pas concernées. Un éventuel court-circuit pourrait cependant être à l’origine du problème. Il pourrait par exemple être provoqué par le contact entre les électrodes positives et négatives, dans un lot défectueux de batteries (Samsung possède d’ailleurs plusieurs fournisseurs, situés dans différents pays).

Des batteries qui se chargeraient « trop » ?

Un autre défaut de fabrication pourrait faire en sorte que certaines batteries puissent se charger au delà du seuil standard, sans interrompre la charge une fois ce seuil atteint. Ceci peut alors provoquer la formation de bulles d’oxygène, hautement réactives avec le lithium présent dans les batteries. À l’inverse, les batteries défectueuses pourraient également se décharger de manière excessive, sans provoquer l’extinction de l’appareil (comme cela est le cas pour une batterie normale), ce qui peut également provoquer, à terme, le type d’incidents signalés.

L’ambition de vouloir recourir à des batteries de plus en plus compactes et légères, des plus en plus efficaces et capables de se recharger de plus en plus rapidement, a peut être joué un rôle dans cette affaire, mais dont le coeur du problème réside sûrement en une faille au sein des systèmes de contrôle qualité des composants.

Source : Cnet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.