La NASA a publié de nouvelles animations mettant en lumière un événement astronomique spectaculaire : une étoile explosant avec l’énergie de 100 millions de Soleils.

Il y a plus de 30 ans, le 24 février 1987, deux astronomes, Oscar Dhalde et Ian Shelton ont assisté à un spectacle pour le moins incroyable : l’explosion la plus lumineuse d’une supergéante bleue depuis les débuts de l’astronomie moderne !

La supergéante bleue, désormais appelée Supernova 1987A (SN 1987A), s’est effondrée sous sa propre gravité et a explosé de manière spectaculaire, avec une puissance équivalant à 100 millions de Soleils.

Depuis sa première observation, SN 1987A a continué de fasciner les astronomes par sa brillance extrême. Située dans les environs du Grand Nuage de Magellan, cette supernovae est l’une des plus proches observée et permet aux astronomes d’étudier les différentes phases de la vie d’une étoile.

supernovae supernova explosion lumineuse

Cette image, prise par le télescope spatial Hubble montre la supernova 1987A dans le Grand Nuage de Magellan, une galaxie voisine de la Voie lactée. L’image en haute résolution, ici. Crédits : NASA/ESA/R. Kirshner (Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics and Gordon and Betty Moore Foundation)/M. Mutchler and R. Avila (STScI)

Ci-dessous, les astronomes ont combiné différents clichés pris par trois observatoires différents afin de produire une image colorée incluant différentes gammes du spectre de lumière, révélant ainsi les restes complexes de SN 1987A :

supernovae supernova explosion différentes images infrarouge rayons x

L’image en haute résolution, ici : Crédits : NASA/ESA/A. Angelich (NRAO/AUI/NSF)/R. Kirshner (Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics and Gordon and Betty Moore Foundation)/CXC/Penn State/K. Frank et al./ALMA (ESO/NAOJ/NRAO)/R. Indebetouw (NRAO/AUI/NSF)

Il ne s’agit pas seulement de la supernovae la plus brillante observée depuis des centaines d’années, mais c’est également la toute première fois que des astronomes ont pu observer et enregistrer un tel événement avec des instruments modernes de haute technologie. « Supernova 1987A est devenue l’une des meilleures opportunités pour les astronomes d’étudier les phases situées avant, pendant, et après la mort d’une étoile », explique la NASA.

zoom nuage de maggelan supernovae

Crédits : NASA

L’animation ci-dessus donne un aperçu de l’endroit où se situe SN 1987A dans le ciel nocturne. Les restes de l’explosion de l’étoile se cachent à l’intérieur du Grand Nuage de Magellan, une galaxie naine, située à quelques 168’000 années-lumière de la Terre.

Cette énorme distance indique que l’explosion de l’étoile a eu lieu il y a environ 168’000 ans.

anneaux de feu radioactifs supernovae explosion géante bleue étoile

Ces images, prises entre 1994 et 2016 par le télescope spatial Hubble de la NASA montrent la chronique de l’éclaircissement d’un anneau de gaz autour de l’étoile qui a explosé. Crédits : NASA/ESA/R. Kirshner (Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics and Gordon and Betty Moore Foundation)/P. Challis (Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics)

Le télescope spatial Hubble a photographié SN 1987A environ une fois par mois, durant plus de 20 ans. Les astronomes ont créé des animations avec les données collectées et continuent de les étudier afin d’analyser l’évolution du système. Dès l’année 2000 environ, les astronomes ont pu observer l’onde de choc s’étaler sur 1 année-lumière, créant un véritable anneau de gaz et de poussière autour de l’ancienne étoile, générant une brillance extrême.

À présent, les chercheurs pensent que l’onde de choc quitte le domaine du gaz et de la poussière, marquant le début d’un changement majeur dans l’évolution de SN 1987A.

anneaux de feu radioactifs supernovae explosion géante bleue étoile gaz poussière

C’est en utilisant des données d’une simulation informatique que cette visualisation scientifique de SN 1987A a été réalisée. Crédits : NASA/ESA/F. Summers and G. Bacon (STScI)/S. Orlando (INAF-Osservatorio Astronomico di Palermo)

L’animation exposée ci-dessous, a été créée à partir des données collectées durant ces dernières décennies, qui ont permis de cartographier l’explosion de SN 1987A en trois dimensions. Ces observations suggèrent également que la formation de poussière dans l’Univers primitif provient également d’explosions similaires.

À présent, les astronomes sont à la recherche d’un trou noir, ou d’une étoile à neutrons qui aurait pu être laissée par l’explosion. Des flashs de neutrinos ont été détectés lors de l’explosion de l’étoile, et les astronomes sont presque certains que cette détection signifie qu’un objet compact est né là où l’étoile s’est effondrée sur elle-même. Selon eux, il s’agit soit d’un trou noir, soit d’une étoile à neutrons. Mais jusqu’à présent, aucune preuve de la présence de l’un ou l’autre objet céleste n’a été découverte par les télescopes.

VIDÉO : Zoom sur la supernova 1987A 

La vidéo commence par une vue nocturne du Petit et du Grand Nuage de Magellan, puis s’agrandit vers une région riche en étoiles, jusqu’à approcher SN 1987A : les restes d’une supergéante bleue qui a explosé.

VIDÉO : Encore plus près de la supernova 1987A !

Sources : NASA, Hubble, arXiv.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.