Cette semaine, l’Inde a planté plus de 66 millions d’arbres en 12 heures, écrasant de ce fait leur propre record de l’année dernière.

Ce véritable exploit environnemental a été effectué dimanche dernier dans l’État de Madhya Pradesh, dans le centre de l’Inde. Près de 1,5 million de bénévoles ont planté plus de 66 millions d’arbres entre 7 heures du matin et 19 heures. L’équivalent de 6,63 « crores » comme on dit en Inde, chaque crore représentant 10 millions d’unités.

L’Inde avait déjà battu le dernier record écologique de ce type en 2016, lorsque le pays avait planté 49,3 millions d’arbres dans le nord de l’Uttar Pradesh, en 24 heures.

En effet, durant la Conférence de Paris sur le climat, l’Inde s’est engagée à augmenter sa couverture forestière de 95 millions d’hectares d’ici 2030, dans le but de réduire les émissions de carbone. Le gouvernement indien a proposé 6,2 milliards de dollars pour cette action, et encourage fortement les 29 états du pays à participer et à s’impliquer dans cette cause.

« #MPPlants6CroreTrees est un effort conforme à l’ #AccordDeParis. Je suis fier que le Madhya Pradesh ait été l’un des premiers à se lancer », a déclaré Shivraj Singh Chouhan, le ministre en chef du Madhya Pradesh, via Twitter.

« En plantant ces arbres, nous ne servons pas seulement Madhya Pradesh mais le monde dans son ensemble », a ajouté Shivraj.

Il est vrai que la réputation de l’Inde par rapport aux problèmes écologiques n’était pas très brillante durant ces dernières décennies. Actuellement, ce pays est l’un des plus gros producteurs d’émissions de dioxyde de carbone et a également été critiqué pour la pollution extrême dans les villes, pour la combustion d’importantes quantité de charbon ainsi que pour le manque d’opérations de traitement des eaux usées.

inde pollution environnement

La pollution envahissant New Dehli, en novembre 2014. Crédits : Roberto Schmidt/Agence France-Presse/Getty Images

Cependant cette image commence à s’affaiblir. Tandis que l’Inde continue de croitre en tant que puissance mondiale, de grandes pressions ont lieu afin de faire progresser l’économie du pays, notamment en investissant dans l’énergie propre et renouvelable et ce, à travers tout le pays. En effet, les experts estiment à présent que l’Inde n’a plus besoin de construire de nouvelles centrales à charbon pendant au moins une décennie, étant donné que les installations existantes actuelles fonctionnent à moins de 60 % de leur capacité.

Ce changement brusque révèle non seulement l’économie changeante du pays par rapport aux énergies renouvelables, mais également une prise de conscience environnementale grandissante à travers le pays. Ce que l’Inde met en place actuellement, représente quelque chose d’important, car il ne faut pas oublier que c’est le troisième plus grand émetteur mondial de gaz à effet de serre après la Chine et les États-Unis, et que ses besoins en énergie sont importants : près d’un quart de la population indienne ne possède pas d’électricité.

Ces changements sont donc remplis d’espoir quant à l’avenir de la planète. À présent, d’autres États en Inde prennent également des initiatives similaires afin de sensibiliser le grand public au reboisement.

Source : New York Times

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share
Share