Gitanjali Rao, âgée de 11 ans et originaire de Lone Tree au Colorado (USA), est la grande gagnante du concours des jeunes scientifiques du Discovery Education 3M de cette année (Discovery Education 3M Young Scientist Challenge), grâce à son capteur capable de détecter les niveaux de plomb dans l’eau, de manière bien plus efficace qu’avec les méthodes traditionnelles.

La victoire de Rao a été annoncée le mardi 17 octobre, lui faisant remporter la somme de 25’000 dollars américains pour l’idée qu’elle a développée il y a environ cinq mois, en apprenant la crise actuelle de l’eau à Flint, au Michigan (USA). « L’idée m’est venue quand j’ai vu mes parents tester le plomb dans notre eau. Je me suis dit, ‘’Et bien, ce n’est pas un processus fiable et je dois faire quelque chose pour changer cela’’ », explique Rao.

Selon les données de 2016, l’eau contaminée par le plomb est un problème pour plus de 5300 systèmes d’eau, aux États-Unis. Et si les gens souhaitent tester leur eau, ils emploient généralement l’une de ces deux méthodes : ils peuvent soit utiliser des bandes de test, qui sont rapides mais pas totalement fiables, ou alors, ils peuvent envoyer un échantillon d’eau à l’EPA (Environmental Protection Agency, l’Agence américaine de protection de l’environnement) pour effectuer des analyses, ce qui prend du temps et nécessite un équipement coûteux.

tethys dispositif tester eaux contaminées plomb

Le dispositif Tethys mis au point par Gitanjali Rao, qui souhaitait concevoir une solution plus intelligente et plus efficace. Crédits : Andy King/Discovery Education 3M Young Scientist Challenge

Durant l’été, Rao a travaillé avec des scientifiques du 3M pour mettre sur pied le capteur qu’elle a imaginé. Le dispositif, que Rao a nommé Tethys, d’après la déesse grecque de l’eau, utilise des nanotubes de carbone pour détecter la présence de plomb. Elle a accordé (ou « dopé ») les nanotubes de carbone spécifiquement pour que ces derniers puissent détecter le plomb. Le dispositif est connecté à une application mobile affichant l’état de l’eau.

Maintenant qu’elle a gagné, Rao explique vouloir améliorer le dispositif puis, par la suite, le commercialiser afin que toute personne vivant dans une zone où la contamination par le plomb est un problème, puisse l’utiliser.

La jeune scientifique souhaite être généticienne ou épidémiologiste quand elle sera adulte. Elle explique que pour elle, la contamination par le plomb représente des recherches intéressantes, car elle combine les deux disciplines. « Si vous prenez une douche dans de l’eau contaminée, vous obtenez des éruptions cutanées et cela peut facilement être étudié par un épidémiologiste », explique-t-elle. « Et si les gens boivent de l’eau contaminée au plomb, leurs enfants pourraient naître avec de petits défauts génétiques mineurs », a-t-elle ajouté.

Dans tous les cas, Rao explique que le but avec Tethys, était simplement de pouvoir atteindre le plus grand nombre possible de personnes : « J’ai étudié un peu de ces deux sujets, car je m’intéressais vraiment à ces domaines. Et puis j’ai eu l’idée de ce dispositif pour aider à sauver des vies », a-t-elle expliqué.

Source : Discovery Education 3M Young Scientist Challenge

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share
Share