L’état de conservation des léopards des neiges vient juste de changer ! Le mammifère ne fait officiellement plus partie des animaux en voie de disparition.

Sur la liste rouge mondiale des espèces menacées de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), le léopard des neige est à présent considéré comme « vulnérable » : il est toujours menacé, mais n’est plus en état de danger critique.

Pour qu’une espèce soit officiellement considérée comme étant en voie de disparition, celle-ci doit compter moins de 2500 individus, en baisse à plus de 20% sur deux générations. Le léopard des neiges ne répond pas à ces critères et selon l’entrée révisée du léopard des neiges par l’UICN, il est possible qu’il n’ait jamais été dans une telle configuration. L’UICN affirme effectivement que le précédent statut de menace d’extinction était basé sur une évaluation erronée, datant de 2008.

liste rouge uicn espèces menacées

Les catégories de l’UICN. Crédits : UICN

« L’évaluation précédente en 2008 était basée sur < 2500 individus matures, avec un déclin estimé à 20% sur 16 ans (deux générations) », a déclaré l’UICN. « Cependant, dans cette évaluation, la taille effective de la population a été incorrectement utilisée comme substitut concernant les « individus matures » et a produit un chiffre inférieur (soit 50% de la population adulte étant de 4080 individus). Par conséquent, cette espèce aurait dû être classée comme vulnérable en 2008 déjà », a ajouté l’UICN.

Les informations révisées mentionnent également que le braconnage pour leur fourrure, considéré comme un facteur de risque dans le déclin prévu de 20%, a diminué. Le léopard des neiges, rarement aperçu dans la nature, vit dans 12 pays d’Asie centrale et son nombre, selon l’UICN, est actuellement estimé entre 7367 et 7884 individus.

Il faut savoir que cette espèce est menacée par le braconnage ainsi que par la perte de son habitat naturel, en raison du changement climatique et de l’expansion des établissements humains. Toutefois, l’organisation affirme que grâce aux efforts mondiaux de conservation du léopard des neiges, ces conditions ont pu être améliorées.

Cependant, l’organisation de conservation appelée The Snow Leopard Trust, qui est active depuis 1981 pour protéger les léopards des neiges, s’oppose aux dires de l’UICN.

« Nous pensons que même les meilleurs éléments scientifiques ne justifient pas ce changement de statut et que cela pourrait avoir de graves répercussions pour l’espèce », explique The Snow Leopard Trust sur son blog. « Dans le cas du léopard des neiges, moins de 2% de la totalité de l’espèce a réellement été échantillonnée pour déterminer son abondance en utilisant des techniques fiables, telles que des caméras automatiques ou des analyses génétiques. De plus, les données réelles que nous possédons sont limitées et biaisées concernant les zones de haute-densité », ajoute l’organisation.

« La nouvelle évaluation derrière ce changement de statut du léopard des neiges ne s’appuie pas sur ces données et semble utiliser des méthodologies (comme par exemple demander aux gens combien de léopards des neiges ils pensent avoir vu dans certaines zones) qui ne sont pas reconnus comme scientifiquement valides pour l’estimation des populations », continue l’organisation.

L’organisation The Snow Leopard Trust a déposé une pétition auprès de l’UICN afin de restaurer le précédent statut menacé des léopards des neiges, et collaborera avec différentes communautés pour recueillir des données plus précises quant aux populations de léopards des neiges.

Si la demande de rétablissement du statut échoue, The Snow Leopard Trust espère que les données permettront au moins de fournir une évaluation plus précise du nombre de ces léopards à travers le monde. « Le léopard des neiges reste menacé », insiste l’organisation.

Sources : UICN, The Snow Leopard Trust

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share
Share