La NASA vient de dévoiler le plan concernant son prochain rover martien « Mars 2020 » qui recueillera de nombreux échantillons à la surface de la planète rouge.

Depuis l’atterrissage de Viking 1 sur Mars en 1975, la NASA a réussi avec succès à envoyer 7 rovers supplémentaires sur Mars. Mais une grande mission subsiste : ramener des échantillons de la planète rouge, sur Terre. La NASA va effectuer un grand pas en avant pour réaliser cet objectif en 2020, avec son nouveau rover « Mars 2020 ».

Le Mars 2020 possède des améliorations majeures en comparaison aux rovers précédents de la NASA : son radar peut rechercher de l’eau ou de la glace jusqu’à 9,1 mètres sous la surface. Il possède un laser ultraviolet capable d’analyser les atomes de carbone pour voir s’ils ont pu être laissés par une ancienne forme de vie à base de carbone. Il peut également forer dans la roche solide pour récupérer des échantillons.

Ces échantillons sont essentiels pour le bon déroulement du plan de la NASA. Il est prévu que le rover cumule de nombreux échantillons.

mars 2020 sonde rover nasa échantillons roche mars martiens

Le rover Mars 2020 de la NASA et ses instruments. Crédits: NASA

Ensuite, une mission future consistera à collecter des échantillons et à les ramener sur Terre. Ainsi, toutes les découvertes effectuées par Mars 2020 pourront être analysées dans les laboratoires terrestres.

La NASA a réduit le site d’atterrissage du rover à 3 endroits possibles. Chacun de ces endroits possède une géologie riche ainsi qu’un environnement qui aurait pu être propice à la vie autrefois. La NASA prendra une décision finale quant au lieu, en 2019.

Le rover Mars 2020 sera lancé durant l’été 2020 et arrivera sur Mars en février 2021. Il est prévu que la durée de la mission soit d’au moins une année martienne (soit l’équivalent d’environ 687 jours terrestres).

Source : MARS 2020 (NASA)

Une réponse

  1. Guillaume

    C’est pas trop tôt !! Si Nixon n’avait réduit considérablement les crédits de la NASA, nous serions déjà entrain de coloniser les planètes du Système solaire. Nous avons 50 ans de retard par rapport aux projet de Braun

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share
Share