Les acouphènes peuvent être très désespérants, mais il pourrait enfin y avoir une once d’espoir pour les millions de personnes en souffrant actuellement.

Un acouphène, aussi appelé « tinnitus », est une sensation auditive non liée à un son généré par une vibration d’origine extérieure à l’organisme. Le son perçu peut ressembler à un bourdonnement, un sifflement ou même à un tintement ressenti dans le crâne ou dans l’oreille, d’un seul côté ou des deux.

Le nouveau dispositif se présente sous la forme d’un appareil expérimental qui utilise des impulsions sonores et électriques, chronométrées de manière précise pour « réinitialiser » l’activité nerveuse responsable dans le cerveau.

Cela fait des années que les scientifiques tentent de comprendre avec précision les causes des acouphènes chroniques. Bien qu’il s’agisse d’un « problème mécanique » de l’oreille (qui peut être dû à une maladie), les recherches ont pu démontrer que cela est très probablement lié à l’activité cérébrale, en particulier parmi les cellules fusiformes qui nous aident à déterminer l’origine du bruit et à éliminer le bruit de fond.

« Le cerveau, et plus précisément la région du tronc cérébral appelée le noyau cochléaire dorsal, est la racine de l’acouphène », a déclaré Susan Shore, professeur au Système de santé de l’Université du Michigan et cheffe de l’équipe de recherche. « Lorsque les neurones principaux de cette région, appelés cellules fusiformes, deviennent hyperactifs et se synchronisent les uns avec les autres, le signal fantôme est transmis à d’autres centres où se produit la perception », continue-t-elle. « Si nous pouvons arrêter ces signaux, nous pouvons arrêter les acouphènes. C’est ce que nous tentons de faire avec notre approche, et nous sommes encouragés par les résultats parallèles initiaux chez les animaux et les humains », ajoute-t-elle.

L’appareil fonctionne par une alternance de deux stimuli effectués au cours d’une séance quotidienne de 30 minutes. Premièrement, le son est joué dans les oreilles grâce à un écouteur spécialisé. Le stimulus audio est ensuite alterné de manière précise avec des décharges électriques légères délivrées par des électrodes sur la joue ou le cou. Cela « chatouille » les cellules fusiformes pour modifier la vitesse à laquelle elles se déclenchent, ce qui « remet » les cellules nerveuses en activité normale.

La première partie de la recherche a été réalisée sur des cochons d’inde, mais elle faisait également partie d’un petit essai clinique en double aveugle impliquant 21 humains adultes. Après quatre semaines d’utilisation quotidienne de l’appareil, la plupart des humains ont déclaré que la sévérité des sons fantômes avait énormément diminué et deux ont même déclaré que leur acouphène était totalement éradiqué.

Aucun patient n’a présenté d’effets indésirables ou d’aggravation des symptômes. « Nous sommes définitivement encouragés par ces résultats, mais nous devons optimiser la durée des traitements, identifier les sous-groupes de patients les plus susceptibles d’en bénéficier et déterminer si cette approche fonctionne également chez les patients qui présentent des formes non somatiques de la maladie », a ajouté Shore.

Sources : Science Translational Medicine, University of Michigan

7 Réponses

  1. Dau

    Bonjour, quand pourrons nous bénéficier de ces soins contre ces acouphènes ….Et où ? Je suis de la ville de Nice et j’en souffre. …
    Merci

    Répondre
  2. castellani

    bonjour 30 ans de sifflements qui s’accentuent avec l’age c’est epuisant je suis bien sur interessé par ce traitement ou doit-on se renseigner pour faire un test. merci de me répondre.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share
Share

Ce site utilise des cookies

La publicité étant notre principale source de revenu (sans elle, nous n'existerions pas), nous utilisons des cookies afin de l'adapter. Ces derniers nous permettent également de faire des analyses statistiques (données anonymes) dans le but d'améliorer notre site. Les cookies sont également utiles à conserver vos préférences si vous êtes logués. Ainsi, nous pouvons vous garantir une meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez nos modalités relatives aux cookies.