Le vaisseau spatial Juno

Le vaisseau Juno de la NASA a entamé sa route vers Jupiter en 2011, et c’est en juillet 2016 (plus précisément le 4 juillet 2016) qu’il va atteindre sa cible ! Il entrera dans l’une des orbites polaires elliptique des plus compliquées à atteindre (et sera à seulement 5000 km au-dessus du sommet des nuages, évitant de ce fait l’intense et destructrice ceinture de radiation de Jupiter).

L’objectif principal de Juno est d’améliorer notre compréhension de la formation et de l’évolution de Jupiter. En effet, le vaisseau spatial va passer un an à enquêter sur les origines de la planète, en tentant notamment de voir s’il y a, ou s’il y a eu, de l’eau dans son atmosphère (ce qui aiderait à comprendre comment s’est formé le gaz dans un premier temps), à étudier son atmosphère profonde, sa magnétosphère, son champ gravitationnel ainsi que la nature de sa structure intérieure.

Les enquêtes de Juno pourront nous aider à comprendre l’histoire même de notre propre système solaire et fournir un nouvel éclairage sur la manière dont se forment les planètes.

 

Manœuvre d’ajustement réussie !

C’est il y a deux jours, le 3 février 2016, que Juno a exécuté avec succès la manœuvre d’ajustement de sa trajectoire de vol ! En effet cette manœuvre a eu pour but changer sa trajectoire, l’aidant ainsi à préparer au mieux son arrivée vers Jupiter, d’ici cinq mois.

« C’est le premier de deux ajustements de trajectoire que doit effectuer Juno, pour perfectionner notre rendez-vous avec Jupiter, le 4 juillet (2016) » a déclaré Scott Bolton, enquêteur principal de Juno au Southwest Research Institute à San Antonio.

La manœuvre (qui en soit est une combustion du moteur) a débuté à 10h38 (PST). Les propulseurs de Juno ont consommé environ 0,6 kg de carburant au cours de la combustion ce qui a eu pour effet d’augmenter la vitesse de propulsion de l’engin de 0,31 mètres par seconde (soit 1,1 km/h) ! Au moment de la manœuvre, Juno se trouvait à environ 82 millions de kilomètres de Jupiter et à environ 684 millions de kilomètres de la Terre. La prochaine manœuvre de correction de trajectoire est prévue pour le 31 mai.

 

Mais en fait, pourquoi « Juno » ?

Le nom Juno vient de la mythologie grecque et romaine : le dieu Jupiter a créé un voile de nuages autour de lui pour cacher ses méfaits. Mais sa femme, la Déesse Juno, était capable de voir à travers les nuages et déceler la vraie nature de Jupiter.

 

Source : NASA
Crédits image de titre : NASA/JPL-Caltech

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share
Share