Cet objet a été pulvérisé avec du Vantablack, le matériau le plus noir au monde. Le résultat est impressionnant.

Il ne s’agit pas d’un portail vers une autre dimension, et ce n’est pas un montage non plus. Il s’agit d’un objet physique bien réel, vaporisé avec du Vantablack : le matériau le plus noir jamais créé et connu.

Le Vantablack a été inventé par des chercheurs britanniques en 2014. Puis, peu après, il a été déclaré comme étant le matériau le plus sombre jamais produit dans un laboratoire, capable d’absorber 99,96 % de la lumière ultraviolette, visible et infrarouge. Sa conception est rendue possible grâce aux nanotubes qui composent le matériau.

Depuis ce moment-là, l’équipe derrière l’invention de Surrey NanoSystems, a encore réussi à augmenter sa « noirceur ». Au début de l’année 2016, l’équipe a annoncé qu’aucun spectromètre dans le monde n’était assez puissant pour mesurer la quantité de lumière qu’il absorbe. « Même un pointeur laser de haute puissance sur le matériau se reflète à peine », expliquent les chercheurs. « Nous n’avions encore jamais fabriqué un matériau aussi  « noir » qu’il ne puisse pas être capté sur nos spectromètres dans l’infrarouge », ajoutent-ils.

Les scientifiques ont souhaité rendre le Vantablack commercialisable, alors ils ont mis en place une forme de spray qui bloque 99,8 % de la lumière ultraviolette, visible et infrarouge : cela est suffisant pour donner à un objet tridimensionnel l’impression d’être strictement bidimensionnel.

Surrey Nano Systems vantablack spray noir bidimensionnel tridimensionnel

Crédits : Surrey NanoSystems

Surrey Nano Systems vantablack spray noir bidimensionnel tridimensionnel

Crédits : Surrey NanoSystems

Comment fonctionne le Vantablack ?

Dans sa forme originale la plus noire, le Vantablack n’est pas une peinture, ni un pigment et encore moins un tissu. Il s’agit d’un revêtement spécial, fabriqué à partir de millions de nanotubes de carbone, chacun mesurant environ 20 nanomètres de diamètre (soit environ 3500 fois plus petit que le diamètre d’un cheveu humain), pour 14 À 50 microns de long. Afin de mettre cela en perspective : 1 nanomètre équivaut à 0,001 microns. De ce fait, une surface de Vantablack mesurant seulement 1 centimètre carré, contiendra environ 1000 millions de ces minuscules nanotubes !

Quand la lumière frappe cet arrangement, elle entre dans les espaces situés entre les nanotubes, et est donc presque instantanément piégée et absorbée à l’intérieur du matériau. « L’absence quasiment totale de réflexion, révèle une surface presque parfaitement noire. Pour comprendre cet effet, essayez d’imaginer une promenade à travers une forêt dans laquelle les arbres mesurent environ 3 kilomètres de haut, au lieu des 10 à 20 mètres habituels. Il est ensuite facile d’imaginer le peu de lumière qui nous parviendrait », expliquent les chercheurs.

Le Vantablack est si sombre qu’il est presque impossible pour l’œil humain de le percevoir. En effet, nous avons besoin d’un certain ordre de réflexion de la lumière pour que notre cerveau puisse traiter les informations. Les chercheurs affirment que la capacité d’un observateur à percevoir peut devenir confuse et que certaines personnes ont l’impression de regarder dans un trou sans fond lorsqu’elles observent le Vantablack.

La nouvelle version du matériau qui est à pulvériser, s’appelle Vantablack S-VIS et permet d’appliquer le Vantablack à des objets bien plus grands. Voici ce à quoi un objet (ici un masque tridimensionnel), ressemble lorsqu’il a été traité avec le spray de Vantablack : toutes les caractéristiques du visage deviennent inexistantes à nos yeux.

Surrey Nano Systems vantablack spray noir bidimensionnel tridimensionnel

Crédits : Surrey NanoSystems

Alors si vous vous demandez où vous procurer ce spray, malheureusement, ce n’est pas encore possible. Le Vantablack sous forme de spray n’est pas disponible à la vente. Actuellement, ses applications restent dans le domaine scientifique.

Dans la vidéo ci-dessous, vous pouvez découvrir plusieurs comparaisons entre des objets peints avec de la peinture noire basique (ainsi que d’autres objets noirs), et le Vantablack. La différence est spectaculaire.

VIDÉO : Comparaisons de divers objets noirs, avec le Vantablack !

Source : Surrey NanoSystems

Une réponse

  1. Stalla gérard

    Bonjour,
    Vous dites : »capable d’absorber 99,96 % de la lumière ultraviolette, visible et infrarouge »
    Mais si cette substance absorbe de l’énergie, elle doit produire de la chaleur et donc émettre dans l’infrarouge ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.