Souvent, lorsqu’un appartement est infesté par des insectes tels que les cafards, les appartements voisins, voire la totalité de l’immeuble sont infestés. Dans ce genre de situations, il faut que l’ensemble de l’immeuble soit traité, c’est-à-dire toutes les parties communes ainsi que tous les appartements, autrement l’infestation se renouvellera très certainement. Mais il va sans dire que ces insectes sont très résistants.

La résistance surprenante des cafards

Il faut savoir que les cafards sont des insectes très résistants. S’ils venaient, d’une manière ou d’une autre, à perdre leur tête (littéralement) par exemple, alors ils pourraient encore survivre sans problèmes durant des semaines. Ils pourraient également survivre sans difficulté aucune lors d’une guerre nucléaire, et résister à l’exposition des radiations.

Mais cela ne s’arrête pas là. La capacité de réparation de l’ADN des cafards est bien meilleure que celle des êtres humains. En effet, c’est au niveau cellulaire que les radiations, si nous prenons cet exemple, provoquent un maximum de dégâts chez un organisme vivant. Mais des espèces comme les scorpions ou les cafards possèdent la capacité de réparer leur génome ! (cependant, lors d’expositions trop longues, il finissent pas succomber également).

Une décapitation non mortelle ? Comment est-ce possible ?

Chez l’homme, une décapitation est forcément mortelle. Mais le cafard ne connaît pas cette contrainte : l’une des raisons qui fait qu’il ne se vide pas du liquide équivalent au sang, est car ce liquide ne circule pas sous pression (et encore moins dans des artères, car il n’en possède tout simplement pas).

Les cafards possèdent un système circulatoire ouvert : leur fluide vital est soumis à une pression bien plus faible et ne sera donc pas éjectée rapidement hors du corps, évitant donc une mort rapide. Cet élément leur permet de « guérir » leurs blessures graves et de survivre.

Un véritable cerveau de rechange

L’être humain peut mourir de différentes manières, notamment lorsqu’il y a une rupture des liens avec le cerveau, notamment concernant la respiration… Mais encore une fois, les cafards n’ont pas ce problème puisqu’ils ne respirent pas par la tête mais à travers leurs côtes, contrairement aux mammifères.

cafards insectes

Ils possèdent des ganglions et des masses de cellules nerveuses tout le long de leur corps, ce qui leur permet de se déplacer et de réagir au toucher durant des semaines après la disparition de leur tête. Les causes naturelles de la mort des cafards sont souvent la faim, la déshydratation ou encore les infections.

Service de désinsectisation : Désinsectisation Rentokil

Informations concernant la législation : législation sur la désinsectisation

Quoi qu’il en soit, lorsque ces petites créatures envahissent notre lieu de vie, cela peut vite devenir un problème. En effet, les espèces dites nuisibles se retrouvent principalement dans les cuisines où elles se nourrissent des déchets des humains. Il existe quelques 4’600 espèces réparties à travers la Terre entière, et peuvent varier en forme, en couleur et en taille. Cependant il faut savoir que, au total, moins de 1% des espèces connues qui interagissent avec l’homme peuvent être réellement considérées comme indésirables. Cela représente 4 ou 5 espèces à l’échelle mondiale : il s’agit de la blatte germanique, la blatte orientale, la blatte américaine et la blatte à bande brune.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share
Share