Espace & Astrophysique n°9 (9 avril 2015)

AccueilMagazinesEspace & AstrophysiqueEspace & Astrophysique n°9 (9 avril 2015)

6,90

Les derniers secrets de l’Univers

Notre modèle cosmologique est-il exact ?

Exobiologie. Bientôt la découverte de planètes pouvant abriter la vie ?

Dossier spécial : Chroniques Martiennes

Description

Bref aperçu du contenu :

Astrophysique : 

  • Une « pluie de grêlons » galactique dans l’Univers primitif.
  • Expérience de forte gravité dans un système binaire d’étoiles à neutrons.
  • Le télescope Hubble scrute R Sculptoris et son compagnon caché.
  • Les sursauts gamma sont-ils dangereux ?
  • Tempêtes extrasolaires : Comment est la météo là-haut ?
  • L’histoire turbulente de la galaxie d’Andromède.
  • Déformation delà gravité dans un système d’étoile binaire.
  • Les astronomes se concentrent sur le système binaire d’Eta Carinae.
  • Deux galaxies en collision, NGC 2207 et IC 2163.
  • Un signal de rayons X en provenance d’Andromède et d’autres galaxies pourrait constituer une preuve pour la matière noire.
  • Hubble a découvert une région de formation d’étoiles dans la galaxie spirale NGC 4102.
  • Au centre de notre Galaxie, le trou noir supermassif Sagittarius A* bat un nouveau record de luminosité.
  • Comment voir les neutrinos du Big Bang ? L’expérience Ptolemy pourrait bien y parvenir.
  • Notre Soleil est-il né dans le souffle d’une supernova ?
  • Va-t-on bientôt trouver de la matière noire grâce au télescope spatial XMM-Newton ?
  • EAGLE, une simulation de l’Univers avec des galaxies très réalistes.

Chroniques Martiennes :

  • Dur, dur, de vivre dans le voisinage d’une naine rouge !
  • Ce que doit supporter la vie sur des exoplanètes « extrêmophiles. »
  • Les planètes en dehors de notre Système solaire pourraient être plus hospitalières à la vie.
  • Kepler-438b : L’exoplanète la plus semblable à la Terre.
  • HIP 116454b : Une super-Terre en orbite autour d’une naine orange.
  • Découverte du transit d’une super-terre à partir d’une observation au sol.
  • Huit nouvelles planètes peuvent prétendre au titre d’exoterres.
  • Y a-t-il des « exoterres mirages » ?
  • Sur certaines exoplanètes, des océans pourraient permettre le développement d’une vie complexe.
  • Peut-on trouver des planètes complètement déformées ?
  • Quand une comète frôle Mars, les robots se tiennent prêts à l’accueillir.
  • Pour aller sur Mars, mieux veut avoir été mis en hibernation !
  • Un aller simple vers Mars ? Pour les chercheurs du MIT, le projet Mars One n’a aucune chance d’aboutir.
  • Des glaciers ont-ils existé sur Mars ?
  • MOM photographie Mars sous un autre angle.
  • Quatre sites sont encore en concurrence pour la mission ExoMars 2018.
  • De mystérieuses émanations de méthane détectées sur Mars.
  • Le cratère Gale était autrefois rempli par un lac.
  • Une photo prise sur Mars pourrait prouver qu’il y a jadis eu de la vie.
  • Détonnantes structures en forme d’araignées sur le sol martien.
  • Des ravines givrées dans un cratère martien.
Lire l'éditorial

Les premiers calculs de l’âge de l’univers reposant sur les équa- tions de la Relativité générale débouchèrent sur des résultats manifestement faux puisque, par exemple, inférieurs à l’âge de la Terre estimé par les géologues.

Cependant, reconnaissons que ces premières tentatives concernaient une époque où les astrophysiciens ne savaient même pas comment brillent les étoiles puisque la physique n’avait pas encore découvert la fusion thermonucléaire. Alors les premiers cosmologistes choisirent, parmi les modèles et interprétations possibles, ceux qui « leur plaisaient » le plus, selon diverses conceptions, esthétiques ou idéologiques. Certaines théories présentées semblaient même très désinvoltes, notamment avec des mesures encore balbutiantes, comme celles des décalages de la lumière des galaxies lointaines.

Lors des années 1965-75, le ralliement de la presque totalité des scientifiques concernés au modèle du Big Bang fut-il le résultat d’une sorte de paresse de l’esprit de l’en- semble de la communauté scientifique de l’époque ? Seuls quelques astrophysiciens, souvent de très grande qualité – Fred Hoyle, Hannes Alfvén, Halton Arp refusèrent ce modèle et tentèrent de le prendre en défaut par des observations qui le contrediraient. Dans les années 1980 et 1990, pour résoudre des contra- dictions entre les modèles simples de Big Bang et l’observation, des théoriciens ajoutèrent une phase d’inflation hyper rapide de l’univers.

Cependant, l’étude de plus en plus précise du rayonnement à 2,7 kelvin qui provient de tout l’uni- vers, et aussi les récentes observations d’ondes gravitationnelles générées durant cette phase, confortent l’hypothèse d’un Big Bang inflationnaire et compliquent la tache de théories concurrentes. Alors où est la vérité ? Pour le cosmologiste Francis Bernardeau : « il n’y a pas de discours scientifique véritablement étayé sur l’origine de l’Univers en tant que tel. Les cosmologistes ne prétendent pas avoir un discours scientifique réfutable sur ce qui se passe avant l’inflation (…). » Et selon Alain Blanchard : « Car la sortie de l’impasse risque fort de déclencher un séisme scientifique et culturel du même ordre que l’ébranlement provoqué par Einstein il y a un siècle. »

Bonne lecture !

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Espace & Astrophysique n°9 (9 avril 2015)”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *