L’océan reste un élément très mystérieux pour nous, les êtres humains. En effet, environ 95% de ces étendues d’eau restent inexplorées à ce jour et il semble que nous ayons découvert quelque chose d’inquiétant.

Un « requin préhistorique de l’ère des dinosaures avec des dents démentes » a été découvert en train de nager au large des côtes portugaises. Il s’agit en réalité d’un requin-lézard (Chlamydoselachus anguineus) qui est une espèce très ancienne de requin. Sa distribution est grande mais inégale, dans les océans Atlantique et Pacifique.

Généralement, cette espèce de requin vit dans les océans jusqu’à 1600 mètres de profondeur, mais on peut également le retrouver dans des profondeurs allant de 50 à 200 mètres (c’est notamment le cas dans la baie de Suruga, au Japon). Ces requins peuvent mesurer jusqu’à 2 mètres de long.

Bien que possédant un museau court, il bénéficie d’environ 300 dents acérées, bien alignées sur 25 rangs. Ses mâchoires extrêmement flexibles lui permettent d’avaler de grosses proies, tandis que ses rangées de petites dents pointues les empêchent de s’échapper. Il se nourrit principalement de céphalopodes, ainsi que de poissons et d’autres petits requins.

Ses contemporains préhistoriques, tel que le Tyrannosaurus rex par exemple, ont disparu depuis longtemps, et pourtant les chercheurs expliquent que ce requin vit toujours dans les profondeurs des océans du monde. Un groupe de chercheurs de l’IPMA, l’organisation nationale portugaise de recherche sur la mer et l’atmosphère, sondait les profondeurs de l’océan Atlantique ce mois-ci en essayant de trouver un moyen de « minimiser les captures non désirées dans le domaine de la pêche commerciale ». Mais au lieu de cela, l’équipe a fini par capturer l’une des créatures les plus anciennes de la planète, un requin-lézard.

Mais les humains n’en savent encore que très peu sur cette espèce de requin, qui vit dans les profondeurs de l’océan. Il vit sur notre planète depuis environ 80 millions d’années mais n’a que rarement été en contact avec l’être humain. Ce requin a donc rarement été observé ou filmé dans son habitat naturel.

Le requin-lézard possède une anatomie remarquablement simple, probablement en raison d’un manque de nutriments dans son environnement aquatique. Mais les scientifiques ne savent pas vraiment pourquoi et comment il a survécu à ses contemporains du Crétacé. Il nous rappelle donc à quel point nous n’en savons que très peu sur ce qui se cache dans les profondeurs des océans à travers le monde. Mais parfois, les scientifiques effectuent d’étonnantes découvertes quant à ce qui se passe, ou se trouve, dans certaines régions inexplorées des océans.

Source : IPMA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share
Share