Une tempête géomagnétique « modérée » est actuellement en train de frapper la Terre, et celle-ci se poursuivra encore au cours des prochaines 24 à 48 heures.

Cette tempête géomagnétique est causée par de forts vents solaires propulsés depuis un énorme trou coronal solaire, frappant de plein fouet la Terre. Actuellement, la tempête solaire n’a pas perturbé les réseaux électriques, les satellites et les systèmes de navigation radio comme on le craignait, mais au lieu de cela, la tempête a « sur-alimenté » les aurores boréales dans le ciel nocturne !

Les tempêtes solaires comme celle que nous vivons en ce moment sont causées par la présence de trous coronaux sur le Soleil, ressemblant à de grosses tâches noires (voir image ci-dessous). Mais il ne s’agit pas réellement d’un trou physique dans l’atmosphère du Soleil : c’est une région à faible densité (temporairement), qui apparaît sombre car les températures de celle-ci sont bien plus froides que dans les environs.

Personne n’est encore certain de savoir ce qui cause exactement la formation d’un trou coronal dans un premier temps, mais une fois que celui-ci existe, un énorme flux de particules chargées électriquement (vent solaire), commence à s’échapper de l’atmosphère du Soleil à une vitesse jusqu’à trois fois plus élevée qu’en temps normal.

trou couronne solaire

La zone sombre que nous pouvons constater sur l’image ci-dessus, est un trou dans la couronne solaire : une région où le champ magnétique s’ouvre à l’espace interplanétaire et propulse de la matière coronal (le flux ou vent solaire). Le vent solaire provoqué par le trou coronal montré sur cette photographie avait entraîné plusieurs nuits d’aurores boréales spectaculaires. Photographie du Soleil datant du 10 octobre 2015. Crédits : NASA/SDO

Si le trou coronal est assez grand et qu’il pointe en direction de la Terre, tout ce vent solaire est alors propulsé contre cette dernière à une vitesse avoisinant les 400 kilomètres par seconde et peut potentiellement endommager nos systèmes électriques, notre réseau téléphonique, et même le réseau internet.

Le centre de prévision météorologique spatial américain (US Space Weather Prediction Centre – SWPC), a averti que cette tempête solaire est de niveau G2, soit « modérée ». Pour le moment, les effets n’ont été que mineurs, en tout cas en ce qui concerne l’électricité mondiale et les divers systèmes de communication. « Des corrections de tension seront peut-être nécessaires », a déclaré le SWPC.

Mais la tempête solaire a été bien utile dans un autre domaine, un domaine bien plus somptueux à observer !

Toutes ces interférences avec le champ magnétique de la Terre ont littéralement suralimenté les aurores boréales, ce qui les rend particulièrement visibles. Cette nuit encore, elles seront observables de manière optimale dans certaines parties du globe. Notamment aux États-Unis (surtout dans le nord), au Royaume-Uni, en Écosse, en Suède, en Norvège et en Finlande.

Si vous ne pouvez pas sortir physiquement pour les observer, nous vous conseillons d’aller voir le site Spaceweather.com, où des personnes du monde entier exposent leurs photographies d’aurores boréales.

Sources : NASA, Bloomberg, SWPC

2 Réponses

  1. Céline

    Pour suivre les prévisions d’activités des aurores boréales, nous avons mis en place un outils sur notre site web (en français). N’hésitez pas à vous y fier ! 🙂 Nous sommes en Finlande et c’est très nuageux, difficile donc de voir quelque chose 🙁

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.