Vous avez probablement déjà utilisé Google Street View pour trouver votre maison, arpenter les rues de votre voisinage ou encore découvrir des lieux que vous aimeriez visiter un jour… Mais à présent, une toute autre expérience s’offre à vous : le système complet de cartographie terrestre est devenu extra-terrestre et permet maintenant aux utilisateurs de visiter l’intérieur de la Station spatiale internationale (ISS) tout en étant confortablement installé devant un ordinateur. Vous pourrez profiter de magnifiques vues panoramiques à 360 degrés.

Les images disponibles ont été capturées par l’astronaute Thomas Pesquet de l’Agence spatiale européenne, qui a passé six mois à bord de l’ISS avant de retourner sur Terre en juin dernier.

Google Street View (qui est présenté dans Google Maps et Google World) est un service de navigation virtuelle lancé en mai qui permet de visualiser un panorama à 360° d’un site donné, partout à travers le monde, y compris des endroits aussi reculés que le camp de base de l’Everest ou encore le lac du Loch Ness. La grande majorité des images que l’on peut voir dans Street View ont été prises au préalable par un véhicule Google, et elles sont ensuite assemblées par un logiciel pour donner une impression de continuité.

observer google street view station spatiale internationale ISS thomas pesquet

Crédits : Google Maps

Concernant son expérience, Pesquet s’est exprimé sur le blog de Google en disant qu’il « était difficile de trouver les mots ou de prendre une photo qui décrit avec précision le sentiment d’être dans l’espace ». Ces nouvelles photographies de l’ISS représentent la toute première fois que des images Street View sont capturées au-delà de la planète Terre. « En travaillant avec Google lors de ma dernière mission, j’ai capturé des images pour Street View afin de montrer à quoi ressemble l’ISS de l’intérieur, et pour partager l’expérience de regarder la Terre depuis l’espace », a-t-il ajouté.

La visite virtuelle de l’ISS permet aux utilisateurs de découvrir les zones dans lesquelles les astronautes mangent, s’entraînent, travaillent et même où ils se baignent. Les images capturées par Pesquet révèlent un environnement qui peut sembler chaotique et très étroit, mais également captivant.

Les images ont été capturées à l’aide de caméras DSLR (digital single-lens reflex en anglais, soit un appareil reflex numérique), puis assemblées sur Terre pour créer ces vues panoramiques. Pesquet a souligné le fait que l’ISS est un « endroit agité », avec 6 membres d’équipage qui travaillent et effectuent des recherches durant 12 heures par jour.

« Il y a beaucoup d’obstacles, et nous avons eu un temps très limité pour capturer ces images, alors nous devions être confiants que notre approche fonctionnerait. Oh, et il y a aussi cette chose, l’apesanteur », explique-t-il.

observer google street view station spatiale internationale ISS thomas pesquet 3-min

Crédits : Google Maps

En flottant à travers l’ISS en ligne, vous remarquerez plusieurs points cliquables qui possèdent des descriptions détaillées de l’espace et des objets, afin d’expliquer avec précision les différents éléments visibles à l’écran.

« Il s’agit de petites notes utiles qui apparaissent au fur et à mesure que vous explorez l’ISS », a ajouté Pesquet. En plus de la somptueuse vue à 360 degrés et des petites notices explicatives, plusieurs présentations (en anglais) sont disponibles à travers chacun des 18 modules visitables !

Il faut savoir que l’ISS est un « grand vaisseau spatial » qui orbite autour de la Terre à plus de 17’500 kilomètres par heure et qui est occupé en permanence par un équipage international se consacrant à la recherche scientifique en environnement spatial.

« Le premier équipage est arrivé le 2 novembre 2000 », rapporte la NASA. « Depuis ce moment-là, la station spatiale a été occupée en permanence. Au fil du temps, d’autres pièces (du vaisseau) ont été ajoutées. La NASA et ses partenaires à travers le monde ont terminé la station spatiale en 2011 », a ajouté l’agence.

La NASA compare l’intérieur de la station spatiale à l’intérieur d’une maison, notant que la structure dispose de cinq chambres à coucher, deux salles de bains, un « gymnase » et une grande baie vitrée. La station possède également des laboratoires des États-Unis, de la Russie, du Japon et d’Europe.

« Nous pouvons collecter des données concernant les océans, l’atmosphère et la surface terrestre », explique Pesquet. « Nous pouvons mener des expériences et des études que nous ne pourrions pas effectuer sur Terre, comme surveiller comment le corps humain réagit à la microgravité, résoudre des mystères du système immunitaire, étudier les cyclones afin d’alerter les populations et les gouvernements lorsqu’une tempête approche, ou encore surveiller les déchets marins – la quantité de déchets qui augmente rapidement dans nos océans », ajoute-t-il.

Grâce au Mission Control effectué plusieurs fois par semaine au Johnson Space Center de la NASA, à Houston aux États-Unis, il est possible de déterminer de manière précise où les intéressés peuvent repérer l’ISS depuis le sol terrestre. Afin de connaître le meilleur moment pour apercevoir ce grand vaisseau passer au-dessus de votre tête, c’est par ICI.

Découvrez l’ISS avec Google Street View :

Dans les coulisses (VIDÉO) – cartographier la station spatiale internationale avec Google Street View :

 Source : Google

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share
Share