article placeholder

trajectoire-nominale-oumuamua-acceleration

Animation montrant la trajectoire nominale de 'Oumuamua calculée grâce aux observation d'octobre 2017. La trajectoire observée dévie d'une accélération correspondant à 5 microns/s², une valeur très faible mais suffisante pour en rechercher l'explication. Crédits : Tony873004
article placeholder

courbe-lumiere-oumuamua

Courbe de luminosité de 'Oumuamua, à partir de laquelle la rotation et la morphologie ont pu être précisées. Les propriétés physiques de l'objet sont tout à fait explicables par une origine naturelle, et ne nécessitent pas l'introduction d'une hypothèse artificielle. Crédits : Nagualdesign
article placeholder

voile-solaire-oumuamua

Selon Baily et Loeb, 'Oumuamua pourrait en fait être une voile solaire développée par une civilisation extraterrestre et propulsée grâce à la pression de rayonnement solaire. Crédits : Andrzej Mirecki
article placeholder

comete-tchouri-rosetta

Image de la comète 67P/C-G capturée par la sonde Rosetta. Le phénomène de dégazage est clairement visible. Ce dernier n'a toutefois pas été détecté autour d'Oumuamua. Crédits : ESA/Rosetta
article placeholder

courbes-lumiere-planetes-errantes

Lors du phénomène de microlentille gravitationnelle, l'objet passe devant une source lumineuse lointaine, entraînant des variations de sa luminosité apparente. Des observations photométriques permettent de tracer une courbe de lumière caractéristique de la lentille. Ici, deux graphes présentant les courbes de lumière des deux planètes errantes candidates. Crédits : Przemek Mróz et al. 2018
article placeholder

effet-lense-thirring

L'effet Lense-Thirring, prédit par la théorie de la relativité générale, implique une rotation de l'espace et de la matière autour d'objets en rotation suffisamment massifs, comme des trous noirs de Kerr. Tout autre objet en rotation pris dans ce mouvement voit son axe de rotation subir un mouvement de précession. Crédits : Bonn University