Accusé de délit d’initié, un responsable de Coinbase tente de fuir le pays

accuse delit initie responsable coinbase tente fuir pays
| sergeitokmakov/Pixabay
⇧ [VIDÉO]   Vous pourriez aussi aimer ce contenu partenaire (après la pub)

Ishan Wahi, un responsable de la plateforme d’échange de cryptomonnaies Coinbase, a été arrêté ce jeudi 21 juillet alors qu’il tentait de quitter le pays. Accusé de délit d’initié, il avait été licencié par son entreprise le 15 juillet dernier.

C’est suite à une enquête conjointe, menée par le district sud de New York et la Securities and Exchange commission (SEC) que ces accusations ont été portées. Ishan Wahi aurait ainsi transmis à son frère et à un ami des accès anticipés à des informations sur les échanges de cryptomonnaies. Grâce à ces « conseils » un peu trop éclairés, ils ont pu acheter certaines cryptomonnaies avant qu’elles ne soient listées sur la plateforme. Ils ont généré de cette façon un bénéfice de plus d’un million de dollars, sur une période allant d’au moins juin 2020 à avril 2022, rapporte Bloomberg dans un article.

Comme le rappelle le média d’actualité économique, Coinbase est une plateforme qui permet d’échanger plus de 150 devises de cryptomonnaies, dont beaucoup ont été ajoutées ces derniers mois. Comme la plateforme est célèbre, les devises peuvent connaître une flambée des prix soudaine juste après avoir été ajoutées aux listes d’échange. « Coinbase prend très au sérieux les allégations d’utilisation inappropriée des informations de l’entreprise, comme le montre notre enquête rapide sur cette affaire. Encore une fois, nous avons une tolérance zéro pour ce type d’inconduite et n’hésiterons pas à prendre des mesures contre tout employé lorsque nous découvrirons un acte répréhensible », assure Brian Armstrong, PDG et cofondateur de Coinbase, dans un article de blog dédié à l’affaire.

À LIRE AUSSI :
Amazon admet que ses caméras de surveillance Ring ont fourni des images aux autorités sans le consentement des propriétaires

Ishan Wahi a été arrêté à l’aéroport. Il avait acheté quelques heures auparavant un aller simple pour New Delhi, juste avant sa convocation à un entretien dans le cadre de l’enquête menée par Coinbase. Il a été trouvé avec de nombreux effets personnels qui peuvent laisser supposer qu’il ne comptait pas revenir immédiatement, ainsi qu’il l’avait affirmé. Selon les procureurs, il s’agit de la première affaire criminelle de ce genre qui est traitée. Au sujet des poursuites concernant les deux hommes, ce n’est « que le début de la répression [du ministère de la Justice] contre les délits d’initiés dans l’espace crypto », a déclaré Ian McGinley, ancien procureur du ministère de la Justice, au New York Times.

« Les accusations d’aujourd’hui sont un rappel supplémentaire que le Web3 n’est pas une zone de non-droit », ajoute l’avocat américain de Manhattan, Damian Williams, dans un communiqué cité par Bloomberg. « Notre message avec ces accusations est clair : une fraude est une fraude, qu’elle se produise sur la blockchain ou à Wall Street ». Cette arrestation intervient dans un contexte déjà tendu pour l’entreprise suite à l’affaiblissement des cryptomonnaies. Coinbase avait annoncé le licenciement de plus de 1000 employés le mois dernier.

Priya Chaudhry, avocate de l’accusé, le défend d’ailleurs ainsi : « Ces procureurs essaient de criminaliser un comportement innocent parce qu’ils recherchent un bouc émissaire, car tant de gens ont récemment perdu de l’argent dans les cryptomonnaies. Le gouvernement est embarrassé et arrêter Nikhil Wahi est une réaction instinctive pour sauver la face ».

Laisser un commentaire
cryptomonnaies Cliquez pour comprendre le fonctionnement des cryptomonnaies en 10 minutes.