Cette arme à micro-ondes pourrait neutraliser instantanément un essaim de drones militaires

arme micro-ondes pourrait neutraliser instantanement essaim drones
Vue d'artiste montrant l'arme micro-ondes d'Epirus en train de neutraliser des drones. | Epirus Inc.

On l’appelle Leonidas, et elle permet de neutraliser tout un essaim de drones en une seule fois. Cette nouvelle arme micro-ondes qui semble sortie d’un film de science-fiction, développée par la société Epirus Inc., permet également de cibler un seul drone au sein d’un groupe avec une précision impressionnante.

Depuis l’essor des drones grand public, plusieurs armes anti-drones — telles que les brouilleurs de radiofréquences ou les canons à filets grande portée — ont été proposées, mais ces dernières sont généralement moins efficaces contre les drones militaires. En effet, ces derniers sont souvent protégés contre le brouillage radio, soit grâce à des systèmes radio résistants aux brouillages, soit en ayant la capacité de fonctionner de manière autonome, sans liaison radio avec un opérateur.

Le système Leonidas produit par Epirus, une start-up américaine, adopte donc une approche différente. Le dispositif émet un faisceau de micro-ondes de haute puissance qui surcharge l’électronique du drone et provoque sa chute. Alors que les armes à micro-ondes existantes sont pour la plupart aussi grandes qu’un conteneur de transport, Leonidas tient à l’arrière d’un pick-up et peut être contrôlé avec une grande précision.

Un taux de réussite de 100%…

« Nos systèmes nous donnent la possibilité d’élargir ou de rétrécir le faisceau dans n’importe quelle direction pour neutraliser les cibles ennemies, et rien d’autre », explique Leigh Madden, PDG d’Epirus. L’entreprise travaille également sur une version plus petite de l’arme, qui pourrait être portée par des opérateurs au sol.

Lors d’une démonstration pour un client du gouvernement américain en février 2021, Leonidas a abattu 66 cibles (des drones) sur 66, soit 100% de réussite. Durant certains essais, il a abattu plusieurs drones à la fois, et dans d’autres, il en a ciblé un tout en laissant intacts les drones adjacents, faisant la démonstration d’une précision inattendue pour un tel système.

epirus arme drone micro-ondes
Mise en scène montrant des drones ciblés par le « canon » micro-ondes Leonidas d’Epirus. © Epirus Inc.

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

À LIRE AUSSI :
L'US Navy développe des drones autonomes pour exterminer les œufs d'oiseaux près des aéroports

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Leonidas est basé sur un réseau d’émetteurs à l’état solide composés de nitrure de gallium. Utilisés initialement pour les radars militaires et plus récemment dans les systèmes de communication 5G, ces émetteurs sont plus compacts que les dispositifs radar traditionnels et peuvent être contrôlés individuellement pour orienter le faisceau de micro-ondes avec une grande précision.

Justin Bronk, du groupe de réflexion sur la défense RUSI à Londres, note que si les micro-ondes peuvent être plus acceptables que les fusils ou les missiles pour défendre les zones peuplées, une grande précision est nécessaire. « Dans les zones urbaines, il y a un risque d’endommager l’infrastructure électrique ou de griller les appareils électroniques des gens », explique-t-il.

Cette technologie promet de protéger les infrastructures militaires et civiles, par exemple les aéroports et les stades. Elle pourrait permettre de contrer les attaques massives de drones, comme celle qui a mis hors service l’installation de traitement du pétrole d’Abqaiq en Arabie saoudite en 2019. De nombreux pays, dont la Chine, la Russie, les États-Unis et le Royaume-Uni, développent des drones capables d’attaquer en essaim dans le but de submerger les défenses existantes par leur nombre. Les micro-ondes de forte puissance pourraient donc offrir la meilleure protection contre ce type d’attaque.

Sources : Epirus

Laisser un commentaire