Des astronomes détectent une planète qui serait plus chaude que la plupart des étoiles

astronomes decouvrent planete plus chaude que plupart etoiles
Vue d'artiste d'un Jupiter chaud devant son étoile hôte. | Dotted Yeti/Shutterstock

Il pourrait bien s’agir de la deuxième planète la plus chaude jamais détectée ! Elle se situe autour d’une étoile proche, à seulement 25 années-lumière. La découverte résulte de l’analyse de 10 ans de données d’observation de l’étoile Véga, qui a permis la détection de la « trainée gravitationnelle » de la potentielle planète.

Véga, une étoile brillante située à 25 années-lumière de notre système solaire, est observée assidument depuis de nombreuses années par l’astronome Spencer Hurt de l’université du Colorado et son équipe, qui sont à l’origine de la découverte. Ils cherchaient notamment des indices révélant la présence de potentielles exoplanètes au sein des données issues d’observations par le télescope spatial TESS (Transiting Exoplanet Survey Satellite, ou Satellite de recensement des exoplanètes en transit en français).

Ils ont ainsi pu récemment repérer une candidate très intéressante, dont l’orbite a été calculée à 2,43 jours terrestres. Elle se situerait 10 fois plus près de son étoile que Mercure du Soleil. Sa masse étant environ 20 fois supérieure à celle de la Terre, cela en fait un Jupiter chaud.

Une température de plus de 3000 °C

Par définition, un Jupiter chaud est une planète géante gazeuse de masse similaire ou supérieure à celle de Jupiter et dont la température est supérieure à environ 1000 kelvins (~730 °C). Les plus chaudes sont appelées « Jupiter ultra-chauds », comme c’est le cas ici. En effet, la nouvelle planète aurait une température moyenne estimée à 3000 °C ! C’est sa proximité avec son étoile, couplée à la luminosité de cette dernière (presque 60 fois celle de notre soleil) qui permet des températures aussi extrêmes.

À LIRE AUSSI :
Un débris spatial a percuté et endommagé la Station spatiale internationale

« Il n’est pas rare de voir des Jupiters chauds », déclare Samuel Quinn du Centre d’astrophysique de Harvard-Smithsonian, co-auteur de l’étude. « Mais il est cependant inhabituel de détecter des Jupiters aussi chauds que ça ». Bien que sa température moyenne ait été estimée à plus de 3000 °C, étant donné qu’elle orbite à une distance très proche de son étoile, les chercheurs expliquent qu’elle est presque certainement verrouillée à cette dernière avec une face éclairée en permanence, et donc beaucoup plus chaude que l’autre. En somme, un environnement infernal.

Des températures extrêmes, mais pas suffisamment pour un record

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Oui, il existe une planète connue qui est encore plus chaude que celle-ci : il s’agit de KELT-9b, un Jupiter chaud situé à 650 années-lumière de la Terre. Elle aurait une température de surface d’environ 4300 °C. Fait intéressant : KELT-9b et la nouvelle planète détectée sont toutes deux plus chaudes que la plupart des étoiles naines rouges, qui constituent la classe d’étoiles la plus abondante dans notre galaxie.

Si les observations sont confirmées, ce serait également la première planète découverte dans le système Véga. Bien qu’il y ait déjà eu des suggestions indirectes de planètes qui se situeraient dans un disque de débris entourant l’étoile, aucune n’a été détectée de façon définitive — en partie parce que la luminosité de l’étoile rend la détection des planètes difficile.

À LIRE AUSSI :
La Russie planifie une mission vers Jupiter utilisant la propulsion nucléaire

« Ce serait la première détection directe d’une planète dans le système Véga », délcare Hurt. Néanmoins, des études de suivi seront nécessaires pour confirmer son existence. Les chercheurs ajoutent que d’autres planètes pourraient également orbiter l’étoile, mais à une plus grande distance.

Source : arXiv

Laisser un commentaire
annee lumiere distance astronomie L'année-lumière est une unité de longueur utilisée pour exprimer des distances astronomiques. Elle est définie par l'Union Astronomique Internationale (UAI) comme la distance parcourue par la lumière dans le vide pendant une année julienne (365.25 jours). Elle vaut environ... [...]

Lire la suite

definition galaxie grande structure Une galaxie est une grande structure cosmique composée d'un assemblage d'étoiles, de gaz et de poussières. Il en existe plusieurs types, classés selon leur masse et leur morphologie, formées à différentes... [...]

Lire la suite