L’astronomie est une science qui attire aujourd’hui de plus en plus de curieux, et qui fait toujours plus d’adeptes et de passionnés. Pratiquer cette discipline, surtout si l’on désire pouvoir effectuer des observations de qualité, n’est pas si facile que ça peut en avoir l’air. Tout dépend de ce que l’on recherche, la pratique de l’astronomie pour l’observation ou pour l’astrophotographie peut s’avérer bien plus complexe et coûteuse que prévu.

Avant de commencer, il faut définir un budget, qui bien entendu aura déjà un impact sur la qualité du matériel, et donc sur le type d’observation que l’on pourra effectuer. En effet, voire loin et bien, ça a un prix.

Mis à part le budget, il faudra ensuite choisir le type de matériel et les accessoires nécessaires. Type de monture (équatoriale, azimutale, altazimutale, altazimutale robotisée, …), type de télescope, longueur focale, rapport f/D, diamètre, etc.

Une fois le matériel choisi, il faudra dans tous les cas passer par une case formation, très importante car sans elle, vous risquez de vous ruiner pour au final ne pas observer mieux que votre voisin connaisseur ayant dépensé la moitié de votre budget.

Certains abandonneront avant de se lancer, d’autres essayeront et évolueront, puis d’autres encore opteront pour une solution facile. Autrefois, une telle alternative n’était pas envisageable, du moins pas pour un budget abordable. Mais aujourd’hui, les technologies permettent de faire des prouesses pour des tarifs accessibles.

Mais, c’est quoi cette « solution facile » ? La réponse est simple : les montures, ou carrément les télescopes à visée automatique.

Depuis peu, de plus en plus de montures et de télescopes prêts à l’emploi dotés d’un système de visée automatique, sont apparus sur le marché. Ceux-ci permettent, souvent en étant connectées à un smartphone ou tablette, de choisir un astre au sein de la voûte céleste avant d’ordonner, d’un simple clic, de pointer ce dernier afin de commencer à l’observer. Outre le premier pointage automatique, le système continuera de suivre l’astre afin de le maintenir au centre du champ visuel.

Tout comme il est possible d’adapter un télescope quelconque à une monture à visée automatique, il existe des modèles de télescope déjà prêts à l’emploi, prévus spécifiquement pour ce genre d’utilisation.

Ce type de système permet de rendre l’observation d’astres plus accessible techniquement, idéal pour les personnes qui aiment observer, mais qui ne possèdent pas forcément les connaissances techniques pour obtenir rapidement de belles observations.

Ce genre de télescope ne sera pas forcément apprécié par les passionnés d’astronomie (amateurs ou professionnels), car cela enlève une bonne (et intéressante) partie de ce qu’est l’astronomie : recherche des astres, calibrage/réglage, suivi. Par contre, il s’agit du genre d’outil d’observation qui sera très apprécié par les curieux et les familles qui désirent pouvoir profiter, facilement et sans perte de temps, des spectacles que nous offre l’univers. C’est exactement ce que proposent certaines marques, telles que Vaonis avec son télescope exclusivement automatique, ou encore comme le modèle proposé par National Geographic, également destiné à un public débutant.

Pour résumer :

Avantages :

  • Prise en main facile et rapide
  • Visée et suivi rapides et précis
  • Permet de se concentrer davantage sur l’observation

Inconvénients :

  • Plus coûteux (rapport qualité/prix de la puissance d’observation)
  • Moins appréciés par les véritables passionnés d’astronomie (professionnels ou amateurs), qui perdent un certain plaisir et challenge
  • Selon l’emprise mécanique du système d’automatisation, il devient alors difficile voire impossible d’effectuer des ajustements manuels précis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.