Une IA a en partie conçu une « cape d’invisibilité » pour dissimuler des appareils de communication

cape invisibilité capable dissimuler petits appareils communication
| Sandra Wagner/Pixabay
⇧ [VIDÉO]   Vous pourriez aussi aimer ce contenu partenaire (après la pub)

L’invisibilité est un fantasme qui n’est pas si irréalisable que cela. De nombreuses recherches ont déjà porté sur ce sujet. Cette fois-ci, des scientifiques chinois cherchent à concevoir une « cape d’invisibilité » qui pourrait dissimuler des appareils de communication.

« C’est un rêve de longue date d’enfiler un manteau qui permettrait d’échapper à tous les regards », souligne en introduction l’article publié par les scientifiques de Xiamen University dans la revue Physical Review E. Il n’est pourtant pas vraiment ici question de « manteau ». Toutefois, le dispositif conçu par les chercheurs pourrait bien permettre de rendre « invisibles » des objets en les cachant de la lumière infrarouge ou des micro-ondes. Leur création permettrait, selon eux, de rendre indétectables de petits appareils de communication.

Si nous sommes capables de voir le monde qui nous entoure, c’est parce que la lumière « rebondit » sur les objets. Les recherches concernant l’invisibilité consistent donc à manipuler cette lumière, afin de faire en sorte qu’elle semble provenir d’un espace vide : de cette façon, nos yeux peuvent être aisément bernés. Pour cela, la plupart des tentatives qui ont été faites se sont basées sur les « métamatériaux ». Les métamatériaux, pour l’expliquer simplement, sont des matériaux conçus artificiellement. Ils possèdent également des propriétés qu’on ne trouve pas directement dans la nature. Ils peuvent donc être conçus pour interagir avec la lumière et les ondes radio de manière très spécifique.

:: LE T-SHIRT QUI SOUTIENT LA SCIENCE ! ::
Soutenez-nous en achetant un poster qui en jette :

Pourtant, les scientifiques de Xiamen University se sont, cette fois-ci, affranchis des métamatériaux en question. Ils ont privilégié des matériaux plus simples à obtenir, et ont utilisé une intelligence artificielle dans leur procédé. De précédentes expériences leur avaient déjà donné des pistes. Ils avaient en effet déterminé que des couches d’un matériau céramique et d’un composé de bore et d’azote pouvaient aboutir à un résultat. Cependant, l’inconnue restait la meilleure façon d’assembler ces éléments entre eux.

Une IA créatrice d’invisibilité

Il ne restait donc « plus » qu’à affiner l’idée. Pour cela, les scientifiques ont fait appel à une intelligence artificielle. Ils lui ont fourni un ensemble de conceptions possibles pour cette « cape d’invisibilité », et l’IA les a modifiées/combinées pour chercher la création qui réussirait le mieux à manipuler la lumière de la bonne façon.

Les « mutations » proposées par l’IA pouvaient par exemple impliquer de modifier des propriétés telles que l’épaisseur des couches de la cape, pour modifier les longueurs d’onde de la lumière contre lesquelles elle fonctionnait. Ils ont fini par obtenir une proposition qui leur convenait, et ont ensuite entrepris de la tester avec un simulateur.

Plus précisément, ils se sont dans un premier temps concentrés sur le fait de rendre invisible deux structures : un cylindre de 25 microns de diamètre qu’ils voulaient cacher des micro-ondes et un autre de 6 centimètres de large, protégé contre la lumière infrarouge. Dans chacun des deux cas, les simulations ont démontré que la cape serait en mesure de rendre le cyliendre invisible à un appareil qui détecte ces longueurs d’onde. Pour de plus gros objets, cependant, il faudrait utiliser des algorithmes bien plus complexes, affirment les scientifiques.

Source : Physical Review E

Laisser un commentaire
Cliquez pour accéder à d'autres articles sur ce sujet.