Un casque audio (réducteur de bruit) purificateur d’air à 949 $ bientôt sur le marché

casque audio purificateur d'air 949$
Un masque détachable ajoute une fonction purificateur d'air à un casque audio. | Dyson
⇧ [VIDÉO]   Vous pourriez aussi aimer ce contenu partenaire (après la pub)

Dyson est plutôt connu pour ses aspirateurs. Depuis quelque temps, l’entreprise fait pourtant du bruit avec un produit bien plus insolite : un casque audio qui intégrerait un purificateur d’air, pour filtrer à la fois le bruit et les particules d’air indésirables. Annoncé le 30 mars, le projet était soupçonné d’être un poisson d’avril. Il a pourtant suivi son cours, et Dyson a annoncé la commercialisation pour janvier 2023.

Éliminer à la fois les sons et les particules d’air indésirables… Un curieux mélange sur lequel a pourtant décidé de se focaliser Dyson, la fameuse marque notamment connue pour ses aspirateurs. Finalement, avec cette innovation, on reste dans le domaine d’une technologie qui aspire l’air. L’entreprise s’était d’ailleurs déjà diversifiée tout en restant sur cette spécialité, en commercialisant ventilateurs, filtres à air, sèche-cheveux…

Ce nouveau produit est sans conteste un peu plus hors norme que les autres, mais la marque a pour projet de commencer la commercialisation en Chine. Pas si étonnant, donc, si l’on prend en compte la qualité de l’air dans certaines mégalopoles de ce grand pays. On devrait donc commencer à voir des habitants arborant une allure étrange à partir de janvier 2023 en Chine, puis à partir de mars 2023 aux États-Unis, Royaume-Uni, à Hong Kong et à Singapour.

:: LE T-SHIRT QUI SOUTIENT LA SCIENCE ! ::
Montrez au monde votre passion pour l'espace et que vous soutenez aussi la lutte contre le réchauffement climatique.

Concrètement, Dyson a intégré un système de filtration à un casque audio, relié à un masque aimanté. Afin de faciliter le confort respiratoire, celui-ci ne toucherait pas directement le visage. De petits moteurs électriques, placés dans chaque oreillette, permettent au purificateur d’aspirer l’air à travers des filtres à double couche pour éliminer les particules comme le pollen, les bactéries et la poussière, ou encore des gaz comme le dioxyde d’azote, le dioxyde de soufre et l’ozone.

Et pour être clairs, non, il ne s’agit pas d’un casque « anti-covid » comme on pourrait le penser au vu du contexte de sa sortie. Comme Dyson l’avait déjà mentionné auparavant, ce casque n’est pas étanche par contact, et ne constitue donc pas une solution pour minimiser d’éventuels risques sanitaires.

Une autonomie assez faible

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Côté entretien, les filtres doivent être changés tous les 12 mois, et l’utilisateur reçoit pour cela une alerte dans une application couplée au casque. Côté son, Dyson promet une haute qualité, même avec le son parasite nécessairement produit par les moteurs et les ventilateurs placés à proximité des oreilles de l’utilisateur.

L’entreprise mise notamment sur la réduction du bruit : en tout, 11 microphones sont aux aguets pour capter les sons ambiants et ceux provenant de son propre système. Ces sons peuvent ainsi être réduits jusqu’à 38 décibels, affirme la marque. Un dernier microphone a pour mission de capter la voix de l’utilisateur lors des appels téléphoniques. Ce déploiement de technologie coûtera toutefois cher en batterie : si le casque pourra fonctionner 50h d’affilée avec juste l’audio activé, il n’aura que 4h d’autonomie avec le système de filtration, pour un temps de recharge de 3h.

Si nombre de ces informations avaient déjà été données auparavant, Dyson vient notamment de résoudre enfin la fameuse question du prix, dans un communiqué détaillé sur le produit. Le fameux casque coûtera donc la bagatelle de 949 $, soit près de 900 €. Respirer de l’air filtré ne sera pas donné à tout le monde…

Laisser un commentaire