2.2K Partages

Faisant partie du réchauffement rapide et inquiétant de l’Arctique, le mois de mars s’est achevé avec des températures très chaudes pour cette région, allant jusqu’à 17-22 °C supplémentaires par rapport à la moyenne de la même période.

De nombreuses régions ont terminé le mois de mars avec une température mensuelle moyenne supérieure à la normale, d’environ 11 °C de plus. Tandis que les mesures les plus chaudes comparées à la normale étaient faites dans le nord, il n’y avait pas de neige mesurable à Anchorage, ce qui n’était arrivé qu’une seule fois auparavant. De plus, au large de la côte ouest de l’Alaska, la banquise de la mer de Béring a atteint une étendue record pour le mois.

Le mois de mars a été marqué par des températures record en Alaska :

À Juneau, dans le sud-est du pays, 10 records quotidiens époustouflants ont été enregistrés. En effet, la ville a clôturé le mois de mars avec sept jours consécutifs de records, soit du 25 au 31 mars 2019. Le record le plus extrême est de 15 °C et a été enregistré le 31 mars : il s’agit du deuxième enregistrement aussi chaud concernant le mois de mars dans cette région.

À Utqiaġvik (anciennement Barrow), qui se trouve à l’extrémité la plus septentrionale des États-Unis, le thermomètre a dépassé le point de congélation pour la troisième fois en mars, en atteignant des températures de 0.6 °C, le 30 mars.

Fairbanks a également enregistré son mois de mars le plus chaud jamais enregistré, avec une température moyenne de plus de 8 °C au-dessus de la normale.

Selon le climatologue de l’Alaska, Rich Thoman, il y a également Kotzebue, dans le nord-est du pays, qui a enregistré sa plus haute température de mars jamais enregistrée. Dans cette région, la température maximum a été de 5 °C, écrasant le précédent record enregistré en 1973, qui était alors de 3.9 °C.

Quant à Deadhorse, sur la côte nord-est de l’Alaska, cette région vient tout juste de traverser une semaine avec de températures dépassant les 17 °C au-dessus de la normale. Samedi dernier, la température était de 22 °C supérieure à la normale.

À savoir que Deadhorse a enregistré l’un des records les plus remarquables du mois : sa température moyenne pour mars était d’environ 13.8 °C au-dessus de la moyenne, ce qui est le plus grand écart de température jamais enregistré en mars aux États-Unis. En effet, cette anomalie a dépassé le record de Circle Hot Springs, en Alaska : record de 11.6 °C au-dessus de la moyenne et enregistré en 1965. Durant ce mois de mars 2019, il faut savoir que Deadhorse n’a été que l’un des nombreux sites de l’Alaska à avoir eu des températures supérieures aux moyennes d’au moins 11 °C de plus.

Vous aimerez également : Vague de chaleur; les températures atteignent des records dans de nombreux endroits du monde

Ce n’est que les régions côtières du sud de l’Alaska qui ont connu des températures proches de la normale. Cependant, ces régions ont tout de même connu une hausse globale de température située entre 2.8 et 5.5 °C au-dessus de la moyenne.

temperature rechauffement climatique alaska

Une pression inhabituellement forte en altitude était concentrée sur l’Alaska lors du dernier week-end de mars. Crédits : Tropical Tidbits

Dans le sud-est de l’Alaska, les températures étaient également assez proches de la normale, mais cette région reste en proie à une sécheresse persistante qui s’est quelque peu aggravée au cours des dernières semaines.

Une grande partie de la région a été bloquée entre une dépression à l’ouest et une autre dépression à l’est, et les tempêtes étaient fréquentes, ainsi que dans l’ouest de l’Alaska.

En fin de compte, le mois de mars 2019 a également enregistré un record de manque de glace dans la mer de Béring. En effet, ce nouveau record de bas niveau de glace survient peu après une année 2018 surprenante, qui a été témoin d’une baisse massive du niveau des glaces par rapport aux années précédentes. « La rapidité de l’évolution de notre climat ne peut être mieux illustrée que par ce qui se passe actuellement dans l’Arctique », explique le météorologue Berardelli.

Sources : Arctic Program, USDM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2.2K Partages
2.2K Partages
Partager via
Copier le lien