Des chimistes suggèrent une nouvelle utilisation des déchets nucléaires

centrale nucleaire tour refroidissement
| Markus Distelrath/Pixabay

Selon les chimistes, il existerait une nouvelle utilisation pour les déchets de l’énergie nucléaire : il s’agit de la transformation de l’uranium appauvri en un composé polyvalent, qui pourrait ensuite être utilisé pour créer des produits chimiques de base ainsi que de nouvelles sources d’énergie.

L’uranium appauvri est un sous-produit radioactif du processus utilisé pour créer l’énergie nucléaire. Comme de nombreux scientifiques craignent les risques pour la santé concernant l’uranium appauvri, ce dernier est soit stocké dans des installations fort coûteuses, soit utilisé pour fabriquer des missiles perforants controversés.

Cependant, le professeur Geoff Cloke, le professeur Richard Layfield et le Dr Nikolaos Tsoureas, tous de l’Université du Sussex, ont révélé que l’uranium appauvri pourrait en réalité être bien plus utile que nous le pensions.

Conversion d’éthylène en éthane

C’est en utilisant un catalyseur contenant de l’uranium appauvri que les chercheurs ont réussi à convertir l’éthylène (un alcène utilisé pour fabriquer du plastique) en éthane (un alcane utilisé pour produire un certain nombre d’autres composés, dont l’éthanol).

Cette découverte est une véritable percée, qui pourrait bien aider à réduire la lourde charge de stockage à grande échelle de l’uranium appauvri et conduire à la transformation d’alcènes plus compliqués.

Vous aimerez également : Nous avons enfin une idée plus claire du processus de formation des éléments lourds de l’Univers

« La capacité de convertir les alcènes en alcanes est une réaction chimique importante qui signifie que nous pouvons être en mesure de prendre des molécules simples et de les transformer en produits chimiques de valeur, comme les huiles hydrogénées et les produits pétrochimiques, qui peuvent être utilisés comme sources d’énergie », explique le professeur Layfield. « Le fait que nous puissions utiliser de l’uranium appauvri pour ce faire, prouve que nous n’avons pas besoin d’en avoir peur, car cela pourrait en fait nous être très utile », a-t-il ajouté.

À LIRE AUSSI :
Des scientifiques dévoilent la plus courte durée jamais mesurée !
reacteur nucleair ra6
La fission nucléaire repose sur la séparation d’éléments lourds, comme l’uranium, en éléments plus légers, libérant une grande quantité d’énergie. Sur cette photo, le réacteur à fission nucléaire expérimental RA-6 (Argentine). Crédits : Centro Atomico Bariloche

En collaboration avec des chercheurs de l’Université de Toulouse et de l’Université Humboldt de Berlin, l’équipe de Sussex a découvert qu’une molécule organométallique à base d’uranium appauvri pouvait catalyser l’ajout d’une molécule d’hydrogène à la double liaison carbone-carbone dans l’éthylène (le membre le plus simple de la famille des alcènes), pour créer de l’éthane.

« Personne n’avait pensé à utiliser l’uranium appauvri de cette manière auparavant. Bien que la conversion de l’éthylène en éthane ne soit pas nouvelle, l’utilisation de l’uranium est une étape clé ! », a déclaré le professeur Cloke.

Source : Journal of the American Chemical Society

Plus d'articles
nouveau type supraconducteur découvert
Découverte d’un tout nouveau type de supraconducteur