Chine : découverte d’un gouffre géant abritant une forêt primitive

chine decouverte gouffre geant foret primitive
Un gouffre karstique dans le comté de Xuan’en (qui n’est pas le nouveau gouffre découvert). | Song Wen/Xinhua
⇧ [VIDÉO]   Vous pourriez aussi aimer ce contenu partenaire (après la pub)

En géologie, un karst est un massif calcaire dans lequel l’eau a creusé de nombreuses cavités. Il peut former des structures particulières comme les dolines (ou gouffres) ou des canyons. Vendredi 6 mai, une équipe de scientifiques chinois a découvert un nouveau gouffre karstique géant dans le comté de Leye, dans le sud de la Chine. À l’intérieur y réside une forêt primitive bien préservée, avec des arbres de quarante mètres de haut.

Le gouffre géant a été identifié dans la région autonome du Guangxi (dans le comté de Leye), au sud de la Chine. Dans cette zone, ce ne sont pas moins de trente gouffres qui ont déjà été découverts. D’après le National Cave and Karst Research Institute (NCKRI) aux États-Unis, il n’y a rien de surprenant, car le sud de la Chine présente une topographie karstique : un terrain propice aux dolines spectaculaires.

Ces paysages karstiques se forment surtout par la dissolution répétée de la roche initiale. Légèrement acide, l’eau de pluie le devient de plus en plus en absorbant le dioxyde de carbone lorsqu’elle traverse le sol. Elle ruisselle, se précipite et s’écoule ensuite à travers les fissures de la roche, les élargissant lentement au fil du temps. Si la chambre souterraine devient suffisamment grande, le plafond peut alors s’effondrer petit à petit, ce qui crée d’immenses gouffres et grottes.

Trouvées principalement en Chine, au Mexique et en Papouasie-Nouvelle-Guinée, les grandes dolines sont connues sous le nom chinois de Tiankeng (« fosse céleste »). « En raison des différences locales en matière de géologie, de climat et d’autres facteurs, la façon dont le karst apparaît à la surface peut être radicalement différente », a déclaré le directeur du NCKRI dans un communiqué. « Ainsi, en Chine, vous avez ce karst spectaculaire sur le plan visuel, avec d’énormes dolines et des entrées de grottes géantes, etc. Dans d’autres parties du monde, vous marchez sur le karst et vous ne remarquez vraiment rien. Les dolines peuvent être assez discrètes, seulement un mètre ou deux de diamètre. Les entrées des grottes peuvent être très petites, de sorte que vous devez vous y faufiler ».

Une « oasis de vie » avec des arbres anciens et des réserves d’eau souterraine

Plus en détail, le gouffre découvert mesure 306 mètres de long, 150 mètres de large et 192 mètres de profondeur, et son volume dépasse les 5 millions de mètres cubes. Selon Zhang Shuanhou, ingénieur principal à l’Institut d’investigation géologique du Shaanxi, une doline est considérée comme « grande » si son diamètre est compris entre 300 et 500 mètres, et « super grande » si son diamètre est supérieur à 500 mètres.

À LIRE AUSSI :
La Chine va imprimer en 3D un barrage hydroélectrique... et sans aucune main-d’œuvre !

À l’intérieur de la grande doline, les spéléologues ont découvert trois entrées de grottes, des plantes d’ombre denses qui atteignent les épaules, ainsi que des arbres anciens de près de quarante mètres de haut. En effet, les grottes et gouffres karstiques peuvent présenter un véritable écosystème, et sont également un conduit vers les aquifères souterrains (ou réserves profondes d’eau souterraine). Ils constitueraient la seule ou principale source d’eau pour 700 millions de personnes dans le monde, mais sont facilement accessibles et drainés…ou pollués.

Les chercheurs signalent même qu’ils ne seraient pas surpris que plusieurs espèces de mammifères et d’insectes trouvées dans ces grottes n’aient jamais été signalées ou décrites par la science jusqu’à présent.

Laisser un commentaire