Conspirations et puce 5G : le schéma électrique devenu viral est celui d’une pédale pour guitare électrique

conspirations puce 5g schema electrique devenu viral pedale guitare electrique
| Boss/Pixabay
⇧ [VIDÉO]   Vous pourriez aussi aimer ce contenu partenaire (après la pub)

Depuis les débuts de la pandémie de COVID-19, un nombre ahurissant de théories du complot tournant autour du virus puis du vaccin ont vu le jour : virus factice activable via la 5G, mise en place de restrictions progressives pour le contrôle des populations, implantation de nanopuces 5G via les campagnes de vaccination… L’imaginaire collectif des théoriciens du complot n’a jamais été aussi vif.

Récemment, en Italie, des adeptes de ces théories ont partagé une image d’un schéma électrique, censé selon eux représenter le circuit électronique de la puce 5G contenue dans les vaccins COVID-19… Mais les faits ont été rétablis de façon plutôt ironique et inattendue.

C’est le site web Boing Boing qui a repéré l’attendu debunk, suite à un tweet de Mario Fusco. Dans ce qui est sans doute la publication complotiste la moins crédible de cette pandémie, l’internaute, défenseur de l’open source et chef de projet chez Red Hat, la met au tapis avec une brève intervention : « En réalité, il s’agit du circuit électrique d’une pédale de guitare et je crois que le fait de le mettre dans le vaccin COVID a été une excellente idée ». Oui, vous avez bien lu, le circuit électrique est celui d’une pédale de guitare électrique, la populaire Metal Zone MT-2 du fabricant de matériel musical Boss. Un peu compliqué de l’introduire dans le vaccin donc…

« Je parie que quand ils ont découvert [ce schéma], ils se sont tous exclamés ‘Wah ! Wah!’ », a répondu Craig Cowling, un utilisateur de Twitter, en commentant la publication de Fusco. Sa blague faisant référence à la pédale de modulation/distorsion pour guitare électrique « Wah ! Wah! », probablement l’un des effets les plus connus du grand public.

À LIRE AUSSI :
Une capsule autonome de suicide assisté désormais approuvée en Suisse

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Un autre utilisateur a loué la conception analogique de la prétendue « puce COVID-19 5G » en tweetant : « Excellent. Rassuré de savoir que la 5G repose sur des amplificateurs opérationnels et quelques diodes 1n4148. La bonne vieille école. Pas de ces absurdités numériques et ces microprocesseurs. Je vais en prendre une dans chaque bras ». Blague à part, pour le moment on ne sait pas exactement dans quelle mesure l’image a été diffusée sur les réseaux sociaux, mais cette publication involontairement hilarante est l’un des symptômes d’un problème beaucoup plus vaste et plus grave…

En effet, tout au long de la pandémie, des conspirations et des fausses informations au sujet de la COVID-19 se sont largement répandues en ligne. L’Organisation mondiale de la santé a notamment dû créer une page web entièrement consacrée aux plus répandues d’entre elles, incluant des remèdes fictifs tels que prendre un bain chaud ou consommer de l’ail « pour éliminer le virus ». Le ministère français de la Santé a même dû déclarer en mars que « non, la cocaïne ne protège pas contre la COVID-19 », dans une publication sur Twitter.

Au moment où les vaccins viennent de faire leur entrée, la pandémie a encore de beaux jours devant elle, et les théories du complot ne cesseront donc pas de sitôt. Préparez vos pop-corn, le spectacle continue.

Laisser un commentaire
Cliquez pour accéder à d'autres articles sur ce sujet.