Coronavirus : Un modèle 3D précis de SARS-CoV-2 dévoilé

ivermectine coronavirus
| Unsplash

Tandis que les scientifiques du monde entier se mobilisent afin de mieux comprendre SARS-CoV-2, le virus responsable de la pandémie de COVID-19, ces derniers obtiennent peu à peu de nouvelles informations quant aux composants viraux qui comportent les particules infectieuses.

Alors que chaque nouvelle découverte sur le virus fournit aux scientifiques et aux gouvernements de nouvelles informations vitales sur le SARS-CoV-2, jusqu’à présent, aucune de ces découvertes n’a été en mesure de permettre de dévoiler une image globale claire des particules virales. Mais à présent, plusieurs experts ont réussi à créer les modèles 3D les plus détaillés de l’intérieur et de l’extérieur de la particule du virus SARS-CoV-2.

La collaboration d’experts comprend Annabel Slater, illustratrice scientifique indépendante et diplômée de la Glasgow School of Art (GSA), ayant également une maitrise en visualisation médicale et anatomie humaine de l’University of Glasgow, des scientifiques du MRC-University of Glasgow Centre for Virus Research (CVR), ainsi que des experts de l’École de simulation et de visualisation de la GSA (SimVis).

C’est en rassemblant le véritable puzzle scientifique complexe de tous les détails connus sur ce nouveau coronavirus jusqu’à présent que l’équipe interdisciplinaire a créé une série d’images et de vidéos très précises. Bien que les illustrations ne révèlent aucune nouvelle information sur le virus, il s’agit des représentations 3D les plus détaillées de ces particules virales :

coronavirus detail modelisation 3d sars-cov-2 covid-19
Crédits : University of Glasgow

Il a été possible de créer ces illustrations détaillées si rapidement grâce à une collaboration de longue date entre l’Université de Glasgow et la GSA. Les scientifiques espèrent que ce modèle précis en 3D sera une ressource précieuse pour quiconque souhaite obtenir une image de l’agent invisible derrière la pandémie mondiale actuelle…

À LIRE AUSSI :
COVID-19 : une potentielle immunité remise en cause par les cas de réinfection

« Je pense qu’élaborer des images scientifiques tridimensionnelles ouvre un tout nouveau monde d’interaction, d’exploration et de compréhension. La science d’un virus peut être mieux comprise en transformant la particule du virus en quelque chose de tangible et d’interagissable. Nous espérons que ces modèles de la particule du virus SARS-CoV-2 aideront les gens, en rendant visible l’invisible », a déclaré Slater.

coronavirus detail modelisation 3d sars-cov-2 covid-19
Crédits : University of Glasgow

« Aucune expérience unique ne peut produire directement une image aussi détaillée d’une particule de virus SARS-CoV-2. Non seulement ces particules sont incroyablement petites, comme tous virus, mais elles sont également irrégulières, chaque particule de virus est légèrement différente de la suivante, et pour obtenir des informations détaillées, chaque composant du virus doit être étudié de manière isolée », a déclaré le Dr Ed Hutchinson, chercheur au CVR, qui a dirigé les travaux de virologie de ce projet.

Sur le même thème : Coronavirus; l’OMS décide de suspendre tous les essais cliniques impliquant l’hydroxychloroquine

« Heureusement, depuis plusieurs années, nous travaillons avec des étudiants qui réalisent des projets pour le master en visualisation médicale et anatomie humaine (MSc), y compris Naina Nair, qui a développé l’un des modèles les plus détaillés des particules du virus de la grippe et qui sont également très irréguliers, puis qui a trouvé des manières d’utiliser ces modèles pour la communication scientifique », a ajouté Hutchinson.

coronavirus detail modelisation 3d sars-cov-2 covid-19
Crédits : University of Glasgow

« Lorsque la pandémie actuelle a commencé, Annabel nous a contactés et a demandé si nous pouvions collaborer avec elle sur un modèle de la particule du virus SARS-CoV-2. En tant que diplômée du programme MSc elle-même, elle a pu rapidement trouver les méthodes nécessaires pour construire un modèle du virus, en collaborant avec nous pour interpréter un ensemble de données combinant les études les plus récentes sur le SARS-CoV-2, avec les ‘informations manquantes’ issues d’études sur des virus apparentés », a-t-il ajouté.

Source : UK Research and Innovation

Plus d'articles
microrobots rétablissement communications entre cellules neurones
Des microrobots capables de rétablir les connexions et les communications entre les neurones