Le crâne d’un petit dinosaure à plumes a été découvert dans de l’ambre datant du crétacé

crane dinosaure plumes cretace ambre oculudentavis khaungraae
Le morceau d'ambre contenant le crâne préservé d'O. khaungraae, un petit dinosaure à plumes de l'ère mésozoïque. | China University of Geosciences/AFP

Le crâne d’un petit dinosaure à plumes, dont l’aspect rappelle le colibri, a été découvert au Myanmar (ex-Birmanie) par une équipe de recherche de l’Académie chinoise des sciences. Il a été préservé dans un morceau d’ambre pendant près de 99 millions d’années. L’oiseau, du genre Oculudentavis, définit une nouvelle espèce.

« J’ai été époustouflée lorsque j’ai vu ce crâne pour la première fois. Il est si bien conservé et tellement étrange… », explique Jingmai O’Connor, paléontologiste à la Chinese Academy of Sciences. « J’étais persuadée qu’il s’agissait d’une rare découverte ».

Le dinosaure, d’aspect et taille similaires au colibri, a été découvert dans le nord du Myanmar (ex-Birmanie) et a été analysé par O’Connor et ses collègues. La datation a permis d’estimer un âge d’environ 99 millions d’années. Il s’agirait du plus petit dinosaure jamais découvert provenant de l’ère mésozoïque. L’étude a été publiée dans la revue Nature.

dinosaure plumes cretace oculudentavis khaungraae illustration
Vue d’artiste d’Oculudentavis khaungraae, réalisée par l’Université de Chine. Crédits : Zhixin Han/China University of Geosciences/AFP

Sur le même sujet : Découverte d’un insecte aux antennes hors du commun, piégé dans de l’ambre du Crétacé

Les tomodensitogrammes ont révélé que la créature, baptisée Oculudentavis khaungraae, possède des yeux exorbités et des dents pointues, ce qui lui vaut son premier surnom d’Oiseau dent-oeil. Ses orbites étroites n’auraient laissé passer qu’une quantité de lumière limitée, ce qui suggère qu’il était plus actif pendant la journée que durant la nuit.

Le minuscule vertébré a également un deuxième surnom qui lui est propre, donné par les chercheurs à l’origine de la découverte : « teenie weenie », qui signifie « tout mini » en anglais. O. khaungraae vivait à une époque où la faune était très riche, et côtoyait des grands dinosaures tels que le diplodocus ou le brachiosaure, ainsi que les grands reptiles comme le ptérosaure.

À LIRE AUSSI :
Les chiens seraient génétiquement programmés pour socialiser avec les humains dès leur naissance

Le crâne ne mesure que 7 mm de long, ce qui indique qu’il pourrait être plus petit que n’importe quel oiseau vivant aujourd’hui. Cependant, la forme de la mâchoire suggère que sa morsure était particulièrement puissante, et qu’il se nourrissait probablement d’insectes. « Il était sûrement plus petit que le colibri-abeille », précise O’Connor.

Source : Nature

Laisser un commentaire