Cybertruck : Tesla dévoile son pick-up futuriste aux vitres « incassables », mais elles se brisent durant la démonstration

tesla cybertruck elon musk
Le nouveau Cybertruck de Tesla. | Tesla

Tesla a dévoilé son nouveau véhicule tout terrain, le « Cybertruck », qui possède certaines caractéristiques inattendues, telles que des vitres « incassables et pare-balles ». Cependant, lors de la démonstration, les fenêtres en verre blindé se sont brisées…

Les vitres qui se voulaient « incassables » et pare-balles du pick-up Tesla se sont brisées durant la présentation officielle du véhicule. En effet, Elon Musk a dévoilé le premier « Cybertruck » de Tesla, mais la démonstration de solidité ne s’est pas déroulée comme prévu : lors de l’événement, les vitres « par balles » du Cybertruck ont tout simplement été détruites par un projectile test.

Ce véhicule blindé futuriste, s’inspirant des univers de Blade Runner et Cyberpunk, coûte d’entrée de gamme quelque 39’900 $ USD et visait les constructeurs automobiles traditionnels de Detroit, prouvant que Tesla pouvait fabriquer une version électrique crédible du véhicule préféré des américains, le pick-up.

Découvrez le Cybertruck de Tesla

Dans une série de démonstrations animées par Musk, le personnel de Tesla a voulu démontrer la solidité du véhicule avec des tests impliquant des marteaux, une simulation d’une frappe de balle de 9 mm et des boules de métal lourdes. « Nous avons créé un exosquelette », a déclaré Musk lors de l’essai. « Le véhicule est littéralement à l’épreuve des balles, pour une arme de poing avec des balles de 9 mm », a-t-il ajouté.

Franz von Holzhausen, concepteur en chef de Tesla, a « demandé » à Musk s’il pouvait lancer un projectile (une boule) en métal contre la vitre du véhicule. C’est là que la vitre s’est brisée… « Oh mon dieu pu**** », s’est exclamé Musk. « Peut-être que c’était un peu trop fort… », a-t-il ajouté.

À LIRE AUSSI :
Une entreprise de minage de bitcoins achète une centrale au charbon pour alimenter ses opérations
tesla cybertruck elon musk
Elon Musk dévoile le premier pick-up électrique de Tesla, nommée Cybertruck. Crédits : Tesla/Reuters

Von Holzhausen lui a alors suggéré d’essayer à nouveau, contre une deuxième fenêtre. « Essayer sur celle-ci ? Vraiment ? », a demandé Musk, quelques instants avant que la vitre arrière ne soit également brisée. « La boule de métal n’est pas passée au travers de la vitre au moins, ça c’est positif », a-t-il ajouté, stupéfait.

Musk, qui considère ce véhicule comme un « pick-up très futuriste à la Cyberpunk ou Blade Runner », a tenté d’alléger la situation de l’incident en faisant une blague : « Ah, c’est pas mal, il reste encore la possibilité d’apporter des améliorations ».

Avant que l’incident ne se produise, les spectateurs de l’événement avaient eu droit à un divertissement sur le thème de l’électricité, à des acteurs en costumes cyberpunk ainsi qu’à des stands vendant des nouilles (un thème du film Blade Runner).

Lors de la présentation du véhicule, les vitres se brisent… :

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Tesla a également déclaré que la production du Cybertruck devrait débuter d’ici fin 2021. Cela laisse donc encore du temps à l’entreprise de régler ce souci de vitre par balles… À noter également que Musk a précédemment tweeté que la conception du Cybertruck était en partie influencée par la voiture de sport Lotus Esprit, qui a fait office de sous-marin dans les années 1970, dans le célèbre film de James Bond, « L’espion qui m’aimait ».

Nous verrons donc bien d’ici là comment Tesla va gérer l’amélioration du Cybertruck. Avec ce véhicule, il s’agit de la première incursion du constructeur automobile dans le pick-up, un marché dominé par le F-150 de Ford et ses concurrents de General et Fiat Chrysler.

À LIRE AUSSI :
Un implant cérébral permet aux aveugles de « voir » à travers une caméra

Bien que la démonstration ait été peu convaincante, elle n’a pas empêchée le public de se précipiter sur le véhicule. Selon Musk, plus de 146’000 pré-commandes auraient déjà été enregistrées. À noter que seuls 17% auraient réservé la version d’entrée de gamme à 39’900 USD (simple propulsion), 42% auraient réservé la version à deux moteurs (à 49’900 USD), et 41% la version la plus chère (à trois moteurs) capable de tracter jusqu’à 7 tonnes, à un prix de 69’900 USD.

Source : Tesla

Laisser un commentaire
Cliquez pour accéder à d'autres articles sur ce sujet.