1.6K Partages

Une équipe d’astronomes a découvert le corps le plus éloigné jamais observé dans notre système solaire. Il s’agit du tout premier objet connu du système solaire à avoir été détecté à une distance cent fois supérieure de celle de la Terre par rapport au Soleil.

L’objet en question a été annoncé le lundi 17 décembre 2018 par le Minor Planet Center de l’Union astronomique internationale, et a reçu la désignation provisoire de 2018 VG18. La découverte a été effectuée par Scott S. Sheppard de Carnegie, David Tholen de l’Université d’Hawaï et Chad Trujillo de l’Université Northern Arizona.

L’objet 2018 VG18 a été surnommé « Farout » (lointain) par l’équipe qui l’a découvert, en raison de son emplacement extrêmement éloigné. En effet, l’objet se situe à environ 120 UA (unités astronomiques – à savoir que 1 UA est définie comme la distance entre la Terre et le Soleil).

Le deuxième objet le plus éloigné du système solaire connu est Eris, et se trouve quant à lui à environ 96 UA. De plus, il faut savoir que Pluton est actuellement à environ 34 UA, rendant 2018 VG18 plus de trois fois et demi plus éloigné que la plus célèbre planète naine du système solaire.

L’objet 2018 VG18 a été découvert dans le cadre de la recherche continue par le groupe d’objets extrêmement lointains du système solaire, notamment la présumée planète X, parfois aussi appelée planète 9.

distance systeme solaire planete naine decouverte 2018vg18 lointain ua unite astronomique

Distances à l’échelle du système solaire, montrant l’objet 2018 VG18 « Farout » récemment découvert, par rapport à d’autres objets connus du système solaire. Crédits : Roberto Molar Candanosa/Scott S. Sheppard/Carnegie Institution for Science.

En octobre dernier, le même groupe de chercheurs a annoncé la découverte d’un autre objet lointain du système solaire, appelé 2015 TG387 et surnommé « Le Gobelin », car il a été vu pour la première fois dans la période d’Halloween. Le Gobelin se situe à une distance d’environ 80 UA, et son orbite est compatible avec le fait qu’elle puisse être influencée par une planète X invisible de la taille d’une Super-Terre, située à la périphérie très éloignée du système solaire.

Vous aimerez également : De l’eau détectée dans l’atmosphère d’une exoplanète située à 179 années-lumière de la Terre

L’existence d’une neuvième planète majeure située à la périphérie du système solaire a été proposée pour la première fois par cette même équipe de recherche en 2014, lorsqu’elle a découvert 2012 VP113, surnommé Biden, qui se trouve actuellement à 84 UA. Cependant, 2015 TG387 et 2012 VP113 ne s’approchent jamais assez des planètes géantes du système solaire, telles que Neptune et Jupiter, pour avoir des interactions gravitationnelles importantes avec ces dernières.

Cela signifie que ces objets extrêmement éloignés peuvent être des sondes de ce qui se passe dans les confins du système solaire. À l’heure actuelle, l’équipe de recherche ne connaît pas encore très bien l’orbite de 2018 VG18 et n’a donc pas encore été en mesure de déterminer si cette dernière montre des signes d’une quelconque planète X à proximité.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

« L’objet 2018 VG18 est beaucoup plus lointain et se déplace plus lentement que tout autre objet observé du système solaire. Il faudra donc quelques années pour déterminer entièrement son orbite », a déclaré Sheppard. « Il a été découvert dans la même zone que les autres objets connus du système solaire extrêmement éloignés, suggérant qu’il pourrait avoir le même type d’orbite que la plupart de ces objets. Les similarités orbitales démontrées par un bon nombre de ces petits corps connus et distants du système solaire ont été le catalyseur de notre suggestion initiale, qu’il existerait une planète lointaine et massive située à plusieurs centaines d’UA », a ajouté Sheppard.

distance systeme solaire planete naine decouverte 2018vg18 lointain ua unite astronomique

Vue d’artiste de l’objet 2018 VG18, surnommé « Farout ». Crédits : Roberto Molar Candanosa/Carnegie Institution for Science

« Tout ce que nous savons actuellement sur 2018 VG18, c’est son extrême distance du Soleil, son diamètre approximatif et sa couleurEn raison de la très grande distance de 2018 VG18, l’objet tourne très lentement en orbite, il lui faut probablement plus de 1000 ans pour faire un tour complet autour du Soleil », a expliqué Tholen.

Les images de découverte de l’objet 2018 VG18 ont été prises par le télescope japonais Subaru de 8 mètres, situé au sommet du Mauna Kea à Hawaï, le 10 novembre 2018.

Une fois que l’objet 2018 VG18 a été découvert, il a fallu le revoir afin de confirmer son caractère très lointain. Cela signifie donc qu’il faut toujours plusieurs nuits d’observation pour déterminer avec précision la distance d’un objet. 2018 VG18 a été vu pour la deuxième fois au début du mois de décembre, grâce au télescope Magellan de l’observatoire Carnegie de Las Campanas, au Chili. Ces observations ont été effectuées par l’équipe de recherche, ainsi que par un étudiant diplômé de l’Université Northern Arizona, Will Oldroyd.

distance systeme solaire planete naine decouverte 2018vg18 lointain ua unite astronomique

Un gif présentant les images de la découverte de l’objet 2018 VG18, surnommé « Farout », et provenant du télescope Subaru. Ces clichés ont été capturés le 10 novembre 2018. L’objet Farout, situé vers le milieu de l’image, se déplace, tandis que les étoiles et les galaxies que nous pouvons voir en arrière-plan, ne bougent pas. Crédits : Scott S. Sheppard/David Tholen

Puis, les chercheurs ont surveillé 2018 VG18 avec le télescope Magellan pour analyser et déterminer son trajet dans le ciel et obtenir ses propriétés physiques fondamentales, telles que sa luminosité et sa couleur. Les observations de Magellan ont confirmé que 2018 VG18 se situe à environ 120 UA, ce qui en fait le tout premier objet du système solaire observé au-delà de 100 UA. Sa luminosité suggère que 2018 VG18 mesure environ 500 kilomètres de diamètre, ce qui la rend probablement de forme sphérique, et fait de l’objet une planète naine.

Les chercheurs spécifient également que la planète naine possède une teinte rosâtre, une couleur généralement associée aux objets riches en glace : « Cette découverte est une véritable réussite internationale dans le domaine de la recherche utilisant des télescopes situés à Hawaï et au Chili, exploités par le Japon, ainsi qu’un consortium d’institutions de recherche et d’universités aux États-Unis », a conclu Trujillo. « Avec de nouvelles caméras numériques grand champ installées sur certains des plus grands télescopes du monde, nous pouvons enfin explorer les limites de notre système solaire, bien au-delà de Pluton ! », a ajouté Trujillo.

Source : Carnegie Science

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

definition galaxie grande structure Une galaxie est une grande structure cosmique composée d'un assemblage d'étoiles, de gaz et de poussières. Il en existe plusieurs types, classés selon leur masse et leur morphologie, formées à différentes... [...]

Lire la suite

1.6K Partages
1.6K Partages
Partager via
Copier le lien