Une femme a failli être tuée par une météorite qui s’est écrasée sur son lit après avoir traversé le toit

femme failli etre tuee par meteorite ecrasee sur son lit
En haut : un météore au-dessus de Lake Louise (Canada) en 2012. | Hao Qin/Golden News
⇧ [VIDÉO]   Vous pourriez aussi aimer ce contenu partenaire (après la pub)

Imaginez : vous êtes dans votre lit, en sécurité, et soudain, une météorite traverse votre toit pour atterrir juste à côté de votre tête, vous faisant comprendre en un instant à quel point la vie ne tient qu’à un fil ! C’est ce qui vient d’arriver à Ruth Hamilton de Golden, en Colombie-Britannique. Elle déclare avoir été réveillée par son chien quelques secondes avant qu’un fragment d’environ 1 kg ne traverse son toit pour atterrir à quelques centimètres de son oreiller.

Son chien venait sans doute de lui sauver la vie ! Selon la chaîne de télévision canadienne Global News, il s’agit d’un morceau d’une météorite qui avait illuminé le ciel plus tôt dans la nuit du 3 octobre. La découverte a ensuite été confirmée par une équipe d’experts de l’université Western, dans l’Ontario (Canada).

« Tout dans l’histoire était cohérent avec une chute de météorite, et le fait que cette boule de feu brillante se soit montrée pratiquement au même moment en a fait un cas assez évident », a déclaré Peter Brown, professeur d’astronomie à l’université Western, à la CBC.

1 « chance » sur 1 600 000

Cet incident nous ramène à la question : quelles sont les risques d’être tué par une météorite ? Comme vous vous en doutez, y répondre n’est pas facile, tant les événements sont rares. Cependant, en 2014, Stephen A. Nelson, professeur de sciences de la terre à l’université de Tulane, a publié un article après avoir fait l’effort de calculer les probabilités d’un tel événement. Il a estimé à 1 sur 1 600 000 le risque de mourir d’un impact local de météorite, d’astéroïde ou de comète. Autant dire que le risque est extrêmement faible, bien qu’il soit plus important que les chances de remporter le jackpot à l’EuroMillions (1 chance sur 139 838 160).

À LIRE AUSSI :
Des simulations expliquent le mystère des planètes manquantes

Si dans ce cas la chance a finalement décidé d’opérer pleinement en faveur de Hamilton, une météorite ayant fait le même genre d’entrée fracassante (dans tous les sens du terme) a bien failli coûter la vie d’Ann Hodgens en 1954, la première personne connue à avoir été touchée par une météorite. Sans compter que le fragment en question faisait 4 kg. Mais comme pour Hamilton, le toit de la maison d’Hodgens n’a pas servi à rien, puisqu’il a fortement freiné l’objet avant qu’il ne percute sa hanche. Moins chanceuse que Hamilton cependant, elle s’en était sortie avec de lourdes contusions.

morceau meteorite lit hamilton 2021
À gauche : le trou que le fragment de météorite a laissé dans le toit de Ruth Hamilton. Au milieu et à droite : l’objet retrouvé sur son lit. © Global News

Qu’en est-il aujourd’hui de ce morceau de roche spatiale qui s’est invité chez une inconnue ? Hamilton déclare qu’elle a l’intention de la conserver, après que Brown et son équipe l’aient examinée en détail. « Je n’ai jamais eu aussi peur de ma vie », déclare-t-elle à Global News. « Je ne savais pas trop quoi faire, alors j’ai appelé le 911 et, lorsque je parlais avec l’opérateur, j’ai retourné mon oreiller et j’ai vu qu’une pierre avait glissé entre deux oreillers ».

Issu d’une pluie de météores

« C’était comme une explosion. J’ai alors sauté du lit, puis quand je suis revenue, j’ai vu un trou dans le toit », a déclaré Hamilton à Global News. « Je tremblais comme une feuille. […] Vous êtes profondément endormi, en sécurité, vous pensez, dans votre lit, et vous pouvez être emporté par une météorite, apparemment ».

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

À LIRE AUSSI :
De nouvelles molécules organiques découvertes sur Mars

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Suite à son appel, un officier de police a immédiatement été envoyé pour enquêter. Au départ, ce dernier a soupçonné qu’il s’agissait de débris provenant d’un chantier de construction sur une autoroute voisine. « Il a appelé (le chantier de construction) et ils ont dit qu’ils n’avaient pas provoqué d’explosion, mais qu’ils avaient vu une lueur dans le ciel et, à ce moment-là, nous avons compris que c’était une météorite », déclare Hamilton. Selon les astronomes, il s’agit bien d’un fragment d’une pluie de météores ayant eu lieu plus tôt dans la nuit.

Vidéo publiée par Global News, qui a couvert l’événement :

Laisser un commentaire