7.9K Partages

L’Arctique est l’une des zones du monde les plus touchées par le réchauffement climatique, qui s’accentue depuis ces dernières années. Au cours des derniers mois, la calotte glaciaire arctique a fondu à un rythme sans précédent. Et il y a quelques jours, entre le 12 et le 13 juin, le Groenland a perdu environ 2 milliards de tonnes de glace sur 40% de son territoire. Cette tendance, désastreuse pour l’écosystème arctique, a également des répercussions dans le monde entier où elle impacte considérablement le climat global.

La glace fond à un rythme sans précédent à l’approche de l’été dans l’Arctique. Ces derniers jours, les observations ont révélé un événement de fonte record sur la calotte glaciaire du Groenland, alors que l’étendue de la glace sur l’océan Arctique n’a jamais été aussi basse à la mi-juin. Le Groenland a vu les températures monter jusqu’à 4.5 °C au-dessus de la normale mercredi 12 juin.

C’est « une autre série d’événements extrêmes qui correspond à la tendance à long terme d’un Arctique qui se réchauffe et se transforme » déclare Zachary Labe, chercheur en climatologie à l’Université de Californie à Irvine. Cette chaleur anormale et la fonte des glaces qui en résulte peuvent avoir des répercussions importantes sur le climat du reste du monde.

etendue glace groenland

Étendue de la fonte de la calotte glaciaire du Groenland entre avril et octobre. L’événement de fonte récent (indiqué par la ligne bleue) semble être le plus important jamais enregistré à la mi-juin. Crédits : National Snow and Ice Data Center

Une fonte de la calotte glacière groenlandaise étonnamment précoce

Les données du Centre national de données sur la neige et les glaces montrent que la calotte glaciaire du Groenland semble avoir connu son plus gros événement de fonte aussi tôt dans la saison cette semaine (bien que quelques autres années aient montré une fonte similaire à la mi-juin). « La fonte est importante et précoce » déclare Jason Box, climatologue expert des glaces à la Commission géologique du Danemark et du Groenland.

Box a expliqué que les températures sur la calotte glaciaire de l’ouest du Groenland étaient anormalement élevées et que la neige était bien en dessous de la normale. Marco Tedesco, glaciologue à l’Université Columbia, a ajouté qu’il faisait exceptionnellement chaud dans l’est et le centre du Groenland. « Cela a provoqué une fonte généralisée qui a atteint environ 45% de la calotte glaciaire ».

fonte glace juin

Étendue de la fonte de glace de la banquise groenlandaise le 12 juin 2019. Cela représente 2 milliards de tonnes de glaces fondue sur 40% du territoire. Crédits : National Snow and Ice Data Center

Normalement, cette fonte généralisée de la calotte glaciaire ne se produit pas avant le milieu de l’été. Une simulation réalisée par le Centre européen de prévision météorologique à moyen terme a montré que les températures au Groenland pourraient avoir culminé à environ 4.5 °C au-dessus de la normale mercredi.

simulation differences temperature

Simulation issue d’un modèle climatique européen concernant les différences de température au Groenland, par rapport à la normale le 12 juin 2019. Crédits : WeatherBell.com

Un grand dôme de haute pression s’est positionné au-dessus du Groenland, ce qui a entraîné un ciel ensoleillé et des températures clémentes, qui ont permis la fonte de la glace. Une station météorologique automatisée située au sommet de la calotte glaciaire du Groenland a dépassé le point de gel le 12 juin, un événement très rare qui s’est produit pour la dernière fois en juillet 2012.

2012 est l’année tristement célèbre au cours de laquelle la calotte glaciaire du Groenland a enregistré la plus importante fonte des glaces. Les scientifiques qui surveillent la banquise disent que la fonte de 2019 pourrait rivaliser avec elle. Les conditions météorologiques dans les prochains mois détermineront à quel point la calotte glaciaire fond et si 2019 sera un record. Si la pression est haute, « nous devrions battre un nouveau record » explique Xavier Fettweis, climatologue à l’université de Liège en Belgique.

Sur le même sujet : La fonte des glaces au Groenland est six fois plus rapide que dans les années 1980

Mais les scientifiques qui étudient la région savent que la météo au Groenland est très variable et peut changer rapidement. Mike MacFerrin, un glaciologue à l’Université du Colorado, indique que « l’année 2019 a été… anormale… jusqu’à présent, mais également très variable ».

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

Une fonte généralisée des glaces arctiques sans précédent

Les satellites météorologiques surveillent la glace de mer dans l’Arctique depuis 1979, et la couverture de glace actuelle est la plus basse jamais enregistrée à la mi-juin. L’étendue de la glace a été particulièrement réduite dans la partie de l’océan Arctique adjacente à l’océan Pacifique.

etendue glace arctique

Graphique montrant la tendance de la fonte des glaces de l’Antarctique selon différentes périodes. Crédits : Zachary Labe

« Il est assez remarquable de voir combien d’eau libre évolue dans cette zone » déclare Labe. Ce dernier explique que la pression élevée sur l’Arctique a contribué à éloigner la glace de mer du nord de la côte de l’Alaska.

La perte de glace concernant les mers de Tchouktches et de Beaufort, le long de la côte nord de l’Alaska, est « sans précédent », selon Rick Thoman, climatologue basé à Fairbanks. Labe a déclaré qu’il y avait suffisamment d’eau libre pour passer du détroit de Béring à une ouverture étroite juste au nord d’Utqiagvik, la ville la plus septentrionale de l’Alaska, dans la mer de Beaufort. « C’est très inhabituel pour les eaux libres si tôt à cet endroit » ajoute-t-il.

Avec la totalité de l’eau exposée, les températures de l’océan dans cette région vont augmenter, selon Labe. Cela devrait retarder le gel automnal habituel et probablement entraîner un minimum historique de glace de mer vers la fin de l’été, généralement à la mi-septembre. Si le minimum de glace de mer dans l’Arctique atteint un nouveau record, comme pour la calotte glaciaire du Groenland, cela ne dépendra que des conditions météorologiques dans les mois à venir.

« Rien n’indique que cette année sera aussi basse que 2012 », lorsque la banquise arctique a atteint son niveau le plus bas jamais enregistré, déclare Labe. « Si le temps est nuageux, cela ralentira le taux de fonte. C’est vraiment difficile à prédire ».

Des répercussions au-delà de l’Arctique

Les conditions extrêmes dans l’Arctique, qui ont abouti à ces événements de fonte record, ont des conséquences d’une portée considérable. Les chercheurs répètent souvent le dicton suivant : « Ce qui se passe dans l’Arctique ne reste pas dans l’Arctique ».

Les zones de haute pression dans l’Arctique, qui ont facilité la chaleur inhabituelle et intensifié la fonte, déplacent l’air froid normalement contenu dans cette région jusqu’aux latitudes moyennes. Une grande partie du centre et de l’est des États-Unis a connu des températures inférieures à la normale la semaine dernière.

differences temperature

Différences de température par rapport à la normale analysées par le modèle Global Forecast System, le 14 juin 2019. Crédits : University of Maine Climate Reanalyzer

Le jet stream, le courant à haute altitude séparant air froid et air chaud, a suivi une dynamique inhabituellement erratique. « Le jet stream de cette semaine est l’un des plus fous que j’ai jamais vus ! » indique Jennifer Francis, l’une des principales chercheuses qui a publié des études sur les changements dans l’Arctique et les conditions météorologiques dans les latitudes moyennes.

Francis avait déjà suggéré que les conditions régnant dans l’Arctique pourraient avoir joué un rôle dans la configuration extrême du jet stream ayant provoqué l’apparition de tornades et des inondations record dans le centre des États-Unis au cours des deux dernières semaines de mai.

Sources : NSIDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

7.9K Partages
7.9K Partages
Partager via
Copier le lien