724 Partages

Si de nombreuses espèces de vertébrés sont capables de reconnaître et identifier les visages individuels de leurs congénères, cette capacité est pratiquement absente chez les insectes. Récemment, des chercheurs ont montré que la guêpe nordique était bien dotée de cette faculté, lui permettant de mieux communiquer avec ses pairs et d’ainsi obtenir un avantage évolutif certain dans une vie en société. Cette découverte met également en lumière la possibilité pour la cognition d’évoluer par bond, et pourrait expliquer certaines acquisitions évolutives de l’Homme au cours du temps.

Une espèce de guêpe a développé la capacité de reconnaître des visages individuels parmi ses pairs — ce que la plupart des autres insectes ne peuvent pas faire, signalant une évolution dans la façon dont elles ont appris à travailler ensemble.

Une équipe dirigée par des chercheurs de l’Université Cornell a utilisé la génomique des populations pour étudier l’évolution de la cognition chez la guêpe nordique (Polistes fuscatus).

La recherche suggère que l’intelligence croissante des guêpes a fourni un avantage évolutif et met en lumière la façon dont l’intelligence évolue en général, ce qui a des implications pour de nombreuses autres espèces, y compris les humains.

« La conclusion vraiment surprenante ici est que les pressions de sélection les plus intenses dans l’histoire récente de ces guêpes n’ont pas été liées au climat, à la capture de nourriture ou de parasites, mais au fait de mieux se traiter » déclare Michael Sheehan, professeur de neurobiologie et de comportement. Les résultats ont été publiés dans la revue PNAS.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

Reconnaissance faciale : un avantage évolutif dans la vie en société

De nombreux animaux vertébrés peuvent reconnaître des visages individuels, au moins dans certaines circonstances, mais chez les insectes, la reconnaissance faciale est assez rare. Cette étude a exploré comment et quand cette capacité a évolué en analysant les modèles de variations génétiques au sein des espèces.

Sur le même sujet : Ce genre de guêpes possède des capacités de déduction et de raisonnement logique

Les quelques espèces d’insectes qui peuvent reconnaître les visages partagent un trait : des sociétés communautaires avec de multiples reines. Dans les groupes communaux avec une seule reine, comme les colonies d’abeilles, les rôles sont clairs et chaque individu connaît sa place. Mais les guêpes nordiques peuvent avoir cinq reines ou plus dans un nid, et la reconnaissance faciale aide ces reines à communiquer entre elles.

Bien que la recherche se soit concentrée sur les guêpes Polistes, Sheehan et ses collègues ont voulu répondre principalement à la question de savoir comment évolue l’intelligence en général. « Notre découverte a indiqué que l’évolution cognitive n’est pas nécessairement progressive. Il y a des mutations qui provoquent de grands changements. Cela suggère la possibilité qu’une adaptation rapide de la capacité cognitive aurait pu être importante aussi pour d’autres espèces, comme le langage chez l’Homme ».

Sources : PNAS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

724 Partages
724 Partages
Partager via
Copier le lien