16.4K Partages

Concept développé depuis des dizaines d’années par les auteurs de science-fiction, l’hibernation est aujourd’hui sérieusement étudiée par les scientifiques. Plonger le corps humain à basse température afin d’induire une biostase ou une hibernation pourrait servir dans divers domaines comme la médecine ou encore l’exploration spatiale. Bien que le processus soit déjà techniquement réalisable, certains obstacles barrent encore la route à une concrétisation simple, stable et sans dangers.

L’essence de l’hibernation, explique Kelly Drew, est la régulation de la température corporelle. La baisse de la température centrale du corps induit un état de « torpeur » à faible métabolisme, dans lequel les animaux n’ont presque pas besoin de nourriture.

La majorité des calories que nous brûlons (valable pour les animaux à sang chaud), servent à maintenir la température de notre corps, notre taux métabolique basal. Les écureuils, par exemple, se recroquevillent en petites boules et chutent de 37.3 °C à 27 °C. Cela fait baisser leur taux métabolique basal d’environ 99%.

Même les lémuriens nains peuvent réduire leurs besoins caloriques à 2% en abaissant leur température. Les humains semblent malheureusement avoir un point obstinément fixe : 37 °C. Hormis de minuscules fluctuations quotidiennes comme une baisse nocturne qui coïncide avec le sommeil, nos températures ne changent que lors de certains événements — fièvre ou hypothermie. Quelques degrés seulement peuvent faire la différence entre la bonne santé et la mort imminente.

Hypothermie artificielle : un processus « d’hibernation » déjà utilisé en médecine

Article Premium


L'article complet est uniquement accessible aux abonnés premium (cela est valable pour certains de nos articles uniquement). Mais pas de panique, l'abonnement ne coûte que 0.9€ le premier mois !
Vous voulez éliminer toutes les pubs du site et profiter de contenu exclusif tout en continuant de nous soutenir ? J'EN PROFITE
Code promo : 90centimes
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous pour accéder à l'article :
Souscrire | Mot de passe oublié ?

hibernation humain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

16.4K Partages
16.4K Partages
Partager via
Copier le lien