Abonnez-vous pour supprimer toute la publicité

Un huitième continent nommé « Grand Adria » se cache à environ 1000 kilomètres sous l’Europe

continent
Vue d'artiste des continents il y a 75 millions d'années. | Walter B. Myers/Novapic/Leemage/AFP

Il y a des centaines de millions d’années, la Terre possédait un supercontinent géant nommé la Pangée. Ce continent s’est finalement divisé en des masses plus petites, qui se sont ensuite fragmentées et sont devenues les continents que nous connaissons aujourd’hui.

Une nouvelle étude, menée par une équipe de scientifiques hollandais et publiée la semaine dernière, a permis de démontrer qu’un huitième continent s’est « glissé » sous ce qui est maintenant l’Europe du Sud, il y a environ 120 millions d’années. Il serait cependant toujours caché dans les profondeurs de la Terre. Ses régions les plus hautes formaient des chaînes de montagnes à travers l’Europe, comme les Alpes.

Les scientifiques ont nommé ce continent « Grand Adria » ou « Great Adria », en anglais. Il se serait séparé du super continent méridional du Gondwana (qui regroupe l’Afrique, l’Amérique du Sud, l’Australie et l’Antarctique) et faisait environ la taille du Groenland.

Ci-dessous, une carte du monde tel qu’il était il y a 140 millions d’années :

RECHERCHE DE VAN HINSBERGEN Il y a environ 140 millions d'années, la région métropolitaine d'Adria - qui a ensuite été envahie par le sud de l'Europe - était une masse continentale de la taille du Groenland (parties submergées en gris-vert) au sud du continent.
Le continent « Grand Adria », il y a environ 140 millions d’années. Crédits : Van Hinsbergen/Gondwana Research

L’étude a été menée par Douwe Van Hinsbergen, auteur et professeur de tectonique globale et de paléogéographie à l’Université d’Utrecht. Après plus de dix ans de recherches, le professeur et son équipe ont publié un rapport dans Science Direct, confirmant la présence d’un continent perdu situé sous l’Europe actuelle.

Ce continent disparu se serait formé à partir de morceaux du supercontinent Gondwana. Crédits : Walter B. Myers/Novapic/Leemage/AFP

Les scientifiques ont pu le découvrir en étudiant l’évolution de la géologie complexe de la région méditerranéenne : à savoir que cette région est formée de chaînes de montagnes et de creux, avec des mers allant de l’Espagne à l’Iran. C’est grâce à un logiciel de reconstruction de la tectonique des plaques que les chercheurs ont pu remonter dans le temps, lorsque les continents que nous connaissons aujourd’hui, étaient bien différents…

À LIRE AUSSI :
Les pays ayant privilégié le renouvelable plutôt que le nucléaire ont réduit davantage leurs émissions de CO2
continent
Représentation (vue d’artiste) des continents il y a 75 millions d’années. Le continent américain était divisé en deux. Crédits : Walter B. Myers/Novapic/Leemage/AFP
Cliquez ici pour supprimer les publicités.

Selon la nouvelle étude, la majorité du continent se situait sous l’eau, visible en tant que chapelet d’îles avec de grands récifs coralliens dans des mers tropicales. Ses roches sédimentaires constituent aujourd’hui les chaînes de montagnes des Apennins, une partie des Alpes, la Croatie, la Grèce, et la Turquie. « Sans le savoir, un grand nombre de touristes passent chaque année leurs vacances sur le continent perdu de Grand Adria », a déclaré Van Hinsbergen.

Vous aimerez également : Des données satellitaires révèlent des reliques de continents perdus se cachant sous l’Antarctique !

À savoir que les scientifiques ont mené leurs recherches en couvrant une vaste zone allant de l’Espagne à l’Iran. Il aura fallu 10 années de recherche pour découvrir ce continent caché.

Les chaînes montagneuses que les chercheurs ont étudiées proviennent d’un seul continent qui, selon la nouvelle étude, s’était séparé de l’Afrique du Nord il y a plus de 200 millions d’années. « La seule partie restante est une bande qui va de Turin jusqu’au talon de la botte que forme l’Italie, en passant par la mer Adriatique », a expliqué Van Hinsbergen.

Et il ne s’agit pas de la première fois qu’un continent perdu est « redécouvert » ! En effet, en 2017, des chercheurs avaient annoncé avoir découvert un continent perdu, Zealandia, grâce à des forages océaniques dans le Pacifique Sud.

À LIRE AUSSI :
En 25 ans, la Grande Barrière de corail a diminué de moitié
Source : Science Direct

Plus d'articles
rocher visage
Paréidolie faciale : pourquoi notre cerveau perçoit-il des visages dans les objets du quotidien ?