1.8K Partages

Des archéologues qui exploraient dernièrement les fonds situés au large de la côte sud-est de Chypre viennent de découvrir un trésor antique unique : la première épave romaine intacte de l’histoire du pays.

Des archéologues et plongeurs ont découvert les restes d’un navire au large de Protaras, une station balnéaire réputée pour ses belles plages. Non loin des touristes et de leurs cocktails, reposent les restes de la cargaison du navire antique. Il s’agit d’amphores de transport ou d’anciennes cruches munies de poignées et de cous étroits. Ces recipients contenaient souvent des liquides précieux tels que l’huile et le vin.

« Les amphores de transport présentaient des caractéristiques communes qui facilitait à la fois leur chargement et leur stockage dans les navires : deux poignées opposées, des parois épaisses et solides pour résister aux chocs du transport, un fond pointu. Le ‘pied’ ou ‘pilon’ servant de poignée pour en verser le contenu (généralement une courte cheville, même si certaines avaient un fond plat), permettaient d’empiler les amphores en toute sécurité » a déclaré STQRY.

Le Département des antiquités rapporte que les amphores proviennent probablement de la Syrie et de la Cilicie, une ancienne province romaine qui fait maintenant partie de la côte méditerranéenne méridionale de la Turquie.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.
restes amphores ancien naufrage romain chypre

Les restes des amphores de l’ancien naufrage, retrouvés au large de la côte de Protaras, une ville située au sud-est de Chypre. Crédits : Département des antiquités, République de Chypre

L’étude de ce naufrage devrait « apporter un éclairage nouveau sur l’ampleur du commerce maritime entre Chypre et le reste des provinces romaines de la Méditerranée orientale », a déclaré le Département des antiquités dans un communiqué.

L’épave a été retrouvée par Spyros Spyrou et Andreas Kritiotis, plongeurs volontaires au sein de l’équipe de recherche en archéologie subaquatique du Laboratoire de recherche archéologique maritime (MARELab) de l’Université de Chypre.

Vous allez aussi aimer : Des archéologues découvrent une « ville perdue » en Afrique du Sud

Un groupe d’archéologues, d’étudiants et de volontaires de MARELab documente déjà l’épave ancienne en collaboration avec des collègues de l’Université de technologie de Chypre et du Département des antiquités.

Chypre est bien connue pour sa riche histoire archéologique. En 2015, des chercheurs ont découvert une tombe, vieille de 2400 ans, d’une riche famille du nord de Chypre. La tombe était pleine d’objets, dont des bijoux, des figurines, des armes et des vases.

Durant la même année, dans la ville antique de Nea Paphos, au sud-ouest de Chypre, des archéologues avaient découvert une amulette bicéphale datant de 1500 ans, avec un palindrome de 59 lettres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1.8K Partages
1.8K Partages
Partager via
Copier le lien