Un dispositif pour sentir les odeurs en réalité virtuelle

machine sentir odeurs réalité virtuelle
L'olfactomètre est attaché à une manette HTC Vive. L'utilisateur peut activer la libération de parfum en appuyant sur le bouton de déclenchement du contrôleur. | Jens Lasthein/Stockholm University
⇧ [VIDÉO]   Vous pourriez aussi aimer ce contenu partenaire (après la pub)

Depuis des années, les créateurs de mondes destinés à la réalité virtuelle (VR) utilisent notre sens visuel pour façonner des univers à explorer. Bientôt, nous pourrons peut-être aussi les sentir, au sens olfactif du terme. Des chercheurs suédois ont mis au point une machine à odeur synchronisée avec un casque VR. Les plus bricoleurs pourraient même le fabriquer eux-mêmes dans un fablab.

Cet outil a été baptisé « olfactomètre », et les chercheurs sont parvenus à le brancher directement sur un casque de réalité virtuelle HTC Vive. L’objectif est de diffuser des odeurs au moment où le contexte d’un jeu s’y prête. Pour commencer, les scientifiques ont testé leur invention dans un jeu de dégustation de vin. Le joueur se trouve dans une cave, et est amené à sentir différents verres. Le but du jeu est de déterminer face à quel vin il se trouve.

« Nous espérons que les nouvelles possibilités techniques conduiront à ce que les parfums aient un rôle plus important dans le développement des jeux », affirme Jonas Olofsson, professeur de psychologie et responsable du projet de recherche à l’Université de Stockholm, dans un communiqué. Les résultats de l’équipe de scientifiques ont été publiés dans l’International Journal of Human-Computer Studies.

:: LE T-SHIRT QUI SOUTIENT LA SCIENCE ! ::
Soutenez-nous en achetant un poster qui en jette :

Concrètement, l’olfactomètre est constitué de quatre réservoirs d’odeurs. Le mélange est réalisé grâce à des vannes, imprimées en 3D, qui s’ouvrent et qui se ferment pour relâcher des mélanges d’odeurs à la quantité souhaitée. Deux valves ferment chaque conduit d’accès aux réservoirs, afin d’éviter les fuites indésirables. Un ventilateur central brasse de l’air en continu pour diffuser les odeurs jusqu’aux narines du joueur. Tout cela tient dans un réceptacle de 10X15 cm. Celui-ci est fixé à la manette du HTC Vive, et pèse 432 grammes. Au niveau logiciel, des calculs complexes de mécanique des fluides sont effectués. L’idée est de reproduire fidèlement l’odeur, bien entendu, mais pas seulement.

fonctionnement olfactomètre vr
Schéma et photographie du fonctionnement interne de l’olfactomètre. © Université de Stockholm

En calculant la quantité de parfum diffusé, la machine est capable de « donner l’impression de modulations subtiles de l’intensité du parfum en raison du mouvement et de l’atténuation de l’utilisateur, même lorsque la sortie du parfum est dans une position fixe », affirment les scientifiques. Les odeurs peuvent se déclencher automatiquement en fonction d’une action définie, comme soulever le verre de vin, ou sur simple pression d’un bouton par le joueur.

Des jeux pour entraîner son odorat

« La possibilité de passer d’un odorat passif à un odorat plus actif dans le monde du jeu ouvre la voie au développement de mécanismes de jeu entièrement nouveaux basés sur les odeurs et sur les mouvements, ainsi que sur les jugements des joueurs », s’enthousiasme Simon Niedenthal, chercheur en interaction et jeux à l’Université de Malmö. Des jeux vidéo innovants pourraient en effet s’emparer du concept. Cependant, les usages possibles de cet olfactomètre vont au-delà du seul ludique, selon les chercheurs.

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

« Comme la perte olfactive soudaine a été un symptôme très courant de la COVID-19, il y a également une prise de conscience accrue de l’importance d’une olfaction intacte pour la qualité de vie, l’appétit, les relations personnelles, la santé et la sécurité », rappellent-ils. L’olfactomètre, associé à des jeux, pourrait se révéler un moyen efficace et ludique d’entraîner l’odorat des personnes l’ayant perdu à cause d’une maladie, par exemple. En effet, ce type d’entraînement existe déjà, mais il n’est pas rare que les personnes n’arrivent pas à être suffisamment assidues devant l’ennui de l’exercice. Les scientifiques imaginent aussi un usage pour la formation de sommeliers ou de parfumeurs, car leur outil permet de faire des mélanges d’une grande subtilité, selon eux.

Enfin, ils affirment que cette technologie est très accessible : « toutes les pièces sont fabriquées à partir de PETG imprimé en 3D et de matière plastique Ninjaflex, à l’exception du tuyau principal qui est en aluminium anodisé, pour un nettoyage plus efficace. L’équipement nécessaire pour fabriquer cet appareil pourrait être trouvé dans un espace de fabrication raisonnablement bien meublé, et nous estimons le coût des matériaux pour produire une copie de cet appareil à 150 dollars ».

Tous les codes, plans et instructions pour fabriquer cette machine sont accessibles gratuitement en ligne. « J’espère que le fait que les dessins et le code soient librement disponibles en ‘open source’ offrira aux sociétés de jeux l’opportunité de commencer à créer de nouveaux produits commerciaux pour la formation aux odeurs en utilisant cette nouvelle technologie », déclare Jonas Olofsson. « Mais cela signifie également que les coûts de l’équipement sont considérablement réduits, ce qui le rend accessible à un plus grand nombre de personnes. Pour nous, c’est important », conclut Simon Niedenthal.

Source : International journal of human-computer studies

Laisser un commentaire
Cliquez pour accéder à d'autres articles sur ce sujet.