6.8K Partages

Grâce au télescope spatial Chandra, conçu pour la détection de rayons X, la NASA publie d’époustouflantes images d’objets célestes situés à des milliers d’années-lumière de notre planète. Plus de vingt ans après sa mise en orbite, le télescope est toujours opérationnel et permet aux scientifiques de glaner toujours plus d’informations sur la formation et l’évolution de notre univers.

Le télescope Chandra — du nom de l’astrophysicien indien Subrahmanyan Chandrasekhar, prix Nobel de physique 1983 — a été lancé par la NASA en 1999. Avec le XMM-Newton, développé par l’Agence spatiale européenne, il est le plus performant des observatoires spatiaux de rayons X. Il fait partie des quatre « Grands Observatoires » développés par la NASA, avec Hubble (pour la lumière visible), Spitzer (pour l’infrarouge) et le Compton Gamma Ray, qui lui, n’est plus en service depuis 2000.

Une galerie de phénomènes stellaires

Situé sur une orbite elliptique haute, le télescope Chandra est notamment utilisé pour étudier les trous noirs supermassifs, la structure des étoiles à neutrons, la matière noire, ou encore l’interaction des exoplanètes avec leur étoile. Ces dernières années, cet observatoire spatial a permis de faire d’importantes découvertes. Les dernières données relayées vous permettent d’admirer aujourd’hui de nouvelles photos sur le site de la NASA.

Parmi les nouvelles images fournies par le télescope se trouve Êta Carinae, un système stellaire très brillant situé à plus de 7500 années-lumière de notre planète ! Sur cette magnifique image, on distingue clairement non pas une, mais deux étoiles, qui semblent tournoyer l’une autour de l’autre. Ce duo engendre l’expulsion de beaucoup de matière, ce qui rend le système si brillant (sa luminosité totale dépasse cinq millions de fois celle du Soleil).

système eta carinae chandra

Le système Êta Carinae, l’objet le plus célèbre du ciel austral, sera sans doute la prochaine étoile de notre galaxie à exploser en supernova. Crédits : NASA

Bien entendu, les clichés partagés par la NASA ne sont pas le reflet exact de la réalité. Pour obtenir ces images, des temps de pose extrêmement longs ont été nécessaires ; la longueur focale de l’optique de Chandra est de 10 mètres (pour comparaison, la focale du dernier iPhone est de 52 millimètres). Nous ne pourrions observer des couleurs aussi nettes à l’œil nu et pour cause, nos yeux sont incapables de « voir » ces longueurs d’onde (qui appartiennent au domaine de l’ultraviolet et des rayons X). En outre, il ne faut pas oublier que ces images sont le résultat d’une combinaison de données fournies par plusieurs appareils d’observation.

Le pouvoir de résolution de Chandra couvre une gamme de longueurs d’onde de quelques nanomètres (qui correspondent aux rayons X « mous ») ; pour rappel, le spectre de la lumière visible, du violet au rouge, s’étend de 380 nm à 750 nm environ. Si les clichés ont été « adaptés » à notre vue, ils demeurent toutefois tout à fait exacts du point de vue scientifique.

galaxie roue chariot nouvelles images chandra

La magnifique galaxie de la Roue de chariot. Son apparence est en partie due à une galaxie plus petite l’ayant autrefois traversée. La violente collision a produit des ondes de choc qui ont balayé la galaxie et déclenché la formation d’un grand nombre d’étoiles. Les rayons X observés par Chandra (en violet) montrent un gaz chaud perturbé, initialement hébergé par la galaxie de la Roue de chariot, puis traîné sur plus de 150’000 années-lumière par la collision. Les données optiques de Hubble (rouge, vert et bleu) montrent où cette collision a pu déclencher la formation d’étoiles. Crédits : NASA/CXC

Galaxies, nébuleuses et supernovas

L’un des clichés les plus spectaculaires fournis par le télescope est sans aucun doute l’image de SN1987, une supernova découverte en 1987, lorsqu’elle a explosé. C’est l’une des explosions de supernova les plus brillantes et ce cliché relativement récent est l’occasion d’apercevoir les premiers instants de la vie d’une étoile juste après sa mort — ici, la formation d’une étoile à neutrons.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.
supernova photo chandra

Le 24 février 1987, des observateurs de l’hémisphère sud ont aperçu un nouvel objet dans le Grand Nuage de Magellan. Ce fut l’une des explosions de supernova les plus brillantes depuis des siècles. Les données de Chandra montrent l’emplacement de l’onde de choc (en bleu) interagissant avec la matière environnante à environ 4 années-lumière du point d’explosion d’origine. Crédits : NASA

Autre point d’intérêt : la nébuleuse de l’Hélice, située dans la constellation du Verseau, connue pour sa ressemblance avec un œil. Elle a été découverte en 1824 et se situe à environ 650 années-lumière de la Terre (c’est l’une des nébuleuses les plus proches de nous). Lorsqu’une étoile manque de « carburant », elle se dilate ; ses couches externes enflent, tandis que le noyau se rétracte. Le phénomène est connu sous le nom de « nébuleuse planétaire ». Les astronomes s’attendent à ce que notre soleil en fasse l’expérience dans environ 5 milliards d’années.

nébuleuse planétaire hélice chandra

Sur cette image de la nébuleuse de l’Hélice, on distingue les données infrarouges du télescope spatial Spitzer de la NASA (en vert et rouge), les données du visible fournies par Hubble (en orange et bleu), des ultraviolets du Galaxy Evolution Explorer de la NASA (en cyan) et des rayons X de Chandra (en blanc), montrant l’étoile naine blanche qui s’est formée au centre. Cette image mesure environ 4 années-lumière. Crédits : NASA

Sur le même sujet : Le télescope Hubble livre de spectaculaires images d’étoiles mourantes

La galaxie M82, surnommée parfois « galaxie du Cigare », a elle aussi droit à un nouveau portrait. Située dans la constellation de la Grande Ourse, à environ 12,7 millions d’années-lumière de notre galaxie, M82 est remarquable de par le taux exceptionnel d’étoiles qui y naissent (on parle de galaxie « à sursaut d’étoiles ») ; elle est 5 fois plus lumineuse que la Voie lactée.

galaxie M82 chandra

Les observations de Chandra (en bleu et rose ici) montrent des jets de gaz émanant de la galaxie M82, de près de 20’000 années-lumière de long, chauffés à plus dix millions de degrés par des explosions répétées de supernovas. Les données de lumière optique issues de Hubble (en rouge et orange) montrent les « contours » de la galaxie. Crédits : NASA

N’hésitez pas à vous rendre sur le site officiel de l’observatoire Chandra pour admirer l’intégralité des clichés disponibles !

Source : NASA

galaxie roue chariot nouvelles images chandra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

trou noir supermassif Un trou noir est un objet compact au champ gravitationnel si intense qu'aucune matière ni aucun rayonnement ne peut s'en échapper. Puisque ces astres n'émettent aucune lumière, ils ne peuvent être... [...]

Lire la suite

definition neutron Le neutron est une particule subatomique de charge électrique nulle qui, avec le proton, constitue les noyaux des atomes, et plus généralement la matière baryonique. De nombreux domaines d'application se... [...]

Lire la suite

annee lumiere distance astronomie L'année-lumière est une unité de longueur utilisée pour exprimer des distances astronomiques. Elle est définie par l'Union Astronomique Internationale (UAI) comme la distance parcourue par la lumière dans le vide pendant une année julienne (365.25 jours). Elle vaut environ... [...]

Lire la suite

definition galaxie grande structure Une galaxie est une grande structure cosmique composée d'un assemblage d'étoiles, de gaz et de poussières. Il en existe plusieurs types, classés selon leur masse et leur morphologie, formées à différentes... [...]

Lire la suite

6.8K Partages
6.8K Partages
Partager via
Copier le lien