1.9K Partages

Bien que la dynamique magnétique des galaxies ait été mieux contrainte au cours des dernières années, les modèles théoriques actuels sont toujours incomplets. Certaines galaxies présentent des structures magnétiques inhabituelles, bien que leurs origines puissent en partie s’expliquer par des phénomènes physiques déjà connus. C’est le cas de la galaxie NGC 4631, dont la structure montre d’immenses cordes magnétiques enroulées autour du disque galactique.

Une nouvelle image de NGC 4631, plus connue sous le nom de « galaxie de la Baleine », montre des cordes de filaments magnétiques s’étendant au-dessus et en dessous du disque de la galaxie.

Les filaments, qui apparaissent en vert et bleu sur l’image, s’étendent loin dans le halo de gaz et de poussière de la galaxie. Les filaments verts ont un champ magnétique pointant dans une direction contraire à la Terre ; les bleus ont un champ pointant vers notre planète. Le disque étoilé de la galaxie est également visible en rose.

La galaxie se trouve à environ 25 millions d’années-lumière de la Terre dans la constellation des Canes Venatici. Elle fait environ 80’000 années-lumière de large et possède un petit compagnon satellite (NGC 4627).

Une structure magnétique galactique inhabituelle

Les chercheurs derrière l’image tentent toujours de comprendre comment fonctionne la structure magnétique de la galaxie. Ils cherchent à savoir si ces types de champs magnétiques sont courants dans les halos galactiques et quelles formes ils prennent. L’étude de ces champs magnétiques peut également aider les astronomes à comprendre comment les galaxies développent des champs magnétiques et si le mouvement des fluides dans une galaxie, appelé effet dynamo, génère le champ magnétique.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.
cordes magnetiques

Représentation des cordes magnétiques géantes avec des directions alternées dans le halo nord de NGC 4631, et le champ à grande échelle dans le halo sud. Les lignes pointillées indiquent que le champ se courbe dans la direction contraire de l’observateur. Crédits : Silvia Carolina Mora-Partiarroyo et al. 2019

Sur le même sujet : La sonde solaire Parker montre que le champ magnétique solaire se retourne sur lui-même

Les observations ont été faites avec le Karl G. Jansky Very Large Array, un télescope exploité par l’Observatoire national de radioastronomie (NRAO). « Nous sommes un peu comme les aveugles et les éléphants, car chaque fois que nous regardons la galaxie différemment, nous arrivons à une conclusion différente sur sa nature » déclare Richard Henriksen, astrophysicien à l’Université Queen’s.

« Cependant, il semble que nous ayons l’une de ces rares occasions où une théorie classique, sur les générateurs magnétiques appelés dynamos, a assez bien prédit les observations de NGC 4631. Notre modèle de dynamo produit des champs magnétiques en spirale dans le halo qui sont la continuation des bras en spirale normaux du disque de la galaxie ».

Sources : Astronomy & Astrophysics

structure magnetique ngc4631

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

definition galaxie grande structure Une galaxie est une grande structure cosmique composée d'un assemblage d'étoiles, de gaz et de poussières. Il en existe plusieurs types, classés selon leur masse et leur morphologie, formées à différentes... [...]

Lire la suite

annee lumiere distance astronomie L'année-lumière est une unité de longueur utilisée pour exprimer des distances astronomiques. Elle est définie par l'Union Astronomique Internationale (UAI) comme la distance parcourue par la lumière dans le vide pendant une année julienne (365.25 jours). Elle vaut environ... [...]

Lire la suite

1.9K Partages
1.9K Partages
Partager via
Copier le lien