179 Partages

Deux astronautes de la NASA ont effectué une sortie extravéhiculaire autour de la Station spatiale internationale (ISS) ce mercredi 21 août, afin d’installer un nouveau port d’amarrage pour des vaisseaux spatiaux d’équipages commerciaux entrants. Il s’agit de Nick Hague et Andrew Morgan, sortis pour une mission ayant duré au total 6 heures et 32 minutes.

Les deux astronautes ont installé l’Adaptateur d’amarrage international-3, dit IDA-3 (de l’anglais International Docking Adapter-3), sur la face externe du module de connexion Harmony de la station.

IDA-3 servira de second port d’accueil à la station spatiale pour les futurs vaisseaux commerciaux construits par Boeing et SpaceX. La NASA prévoit de mettre à profit la capsule Starliner de Boeing et le vaisseau spatial Crew Dragon de SpaceX pour transporter des astronautes à destination et en provenance de l’ISS à l’avenir.

Cette sortie spatiale était une première pour Morgan, qui s’est prudemment aventuré à l’extérieur de la station spatiale. Hague, quant à lui, avait déjà effectué deux autres sorties dans l’espace plus tôt cette année, pour aider à remplacer certaines des batteries des panneaux solaires de la station. Au cours de l’excursion de mercredi dernier, Hague a été le premier à sortir, suivi de Morgan quelques minutes plus tard, lorsque la station se situait au-dessus de l’océan Atlantique.

astronaute amarage iss

Les astronautes de la NASA Nick Hague et Andrew Morgan effectuent des installations à l’extérieur de la Station spatiale internationale (ISS), le mercredi 21 août 2019. Crédits : NASA

La mère de Hague regardait la mission depuis la Terre, au centre de contrôle de la mission de la NASA du Johnson Space Center, à Houston (États-Unis). Elle aurait apparemment concocté des friandises spéciales pour les contrôleurs de vol au sol, qui assistaient les astronautes lors de leur sortie dans l’espace. « J’ai entendu dire qu’elle était occupée à la cuisine hier. Je suis content que vous ayez apprécié, et je suis jaloux », a annoncé Hague par radio, tout en acheminant des câbles à l’extérieur de la station. La NASA n’a pas révélé quels plats la mère de Hague avait préparés.

Hague et Morgan s’attendaient à rencontrer quelques difficultés à manipuler les câbles des adaptateurs d’amarrage, qui chauffent au soleil à l’extérieur de la station depuis leur livraison il y a cinq ans… Mais ces peurs étaient apparement sans fondement. En effet, les astronautes ont facilement installé les câbles et ont même terminé plus tôt que prévu. Le seul problème que les astronautes ont rencontré est lorsqu’ils devaient ranger une couverture thermique volumineuse pour leurs outils. Comme l’a expliqué Mike Barratt, également astronaute : « c’est comme battre une grosse guimauve hostile ».

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

Après avoir installé le port d’amarrage, Hague et Morgan ont ensuite installé deux réflecteurs essentiels sur l’IDA-3, qui serviront d’aide à l’amarrage pour les engins spatiaux de passage et fourniront des repères visuels aux véhicules entrants. Lors de leur mission hors de l’ISS, Hague et Morgan ont également été aidés par Dextre, un robot canadien à deux bras, lancé en 2008.

module iss amarrage

Hague et Morgan installent des câbles pour un nouveau port d’amarrage de la Station spatiale internationale (ISS), lors de leur sortie extravéhiculaire du 21 août 2019. Crédits : NASA TV

En plus de Hague et Morgan, l’équipage de la station, appelé Expedition 60, comprend quatre autres membres (6 au total), dont : l’astronaute Christina Koch de la NASA, les cosmonautes russes Alexey Ovchinin et Alexander Skvortsov, ainsi que l’astronaute de l’Agence spatiale européenne Luca Parmitano. À noter qu’Ovchinin commande la mission Expedition 60. L’équipage de l’ISS effectue également des recherches scientifiques à bord, telles que des expériences sur des rongeurs et sur la différenciation des cellules souches.

Vous aimerez également : Des scientifiques inversent le processus de vieillissement dans les cellules souches de cerveaux de rats

Le projet de la NASA d’utiliser des engins spatiaux commerciaux tels que Crew Dragon de SpaceX et Starliner de Boeing, renforcera la recherche scientifique et le développement technologique à bord, dans le but de faire progresser les futures missions de l’agence sur la Lune et sur Mars, ont annoncé des responsables de la NASA dans un communiqué.

La sortie dans l’espace de mercredi ramène le temps total de Hague à l’extérieur de la station spatiale à 19 heures et 59 minutes, pour un total de trois sorties extravéhiculaires. Morgan, quant à lui, a terminé la journée avec 6 heures et 32 minutes de sortie spatiale, la toute première de sa carrière.

« Bienvenue au club, vous avez effectué un travail brillant », a félicité Barratt, tandis que Morgan regagnait l’intérieur de la station. Et Morgan a apparemment apprécié sa première promenade dans l’espace : « C’est une chose spéciale que nous avons à faire, et c’est un honneur de faire partie d’une équipe aussi brillante », a-t-il déclaré.

Source : NASA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

179 Partages
179 Partages
Partager via
Copier le lien