Le plus grand impact de météorite survenu sur Terre au cours des 100 000 dernières années

cratère impact astéroïde récent
Le cratère de Yilan dans la province du Heilongjiang. | Chen et al, Meteoritics & Planetary Science 2021
⇧ [VIDÉO]   Vous pourriez aussi aimer ce contenu partenaire (après la pub)

Dans la province de Heilongjiang, au cœur d’une zone forestière du nord-est de la Chine, se trouve un immense cratère de 1,85 kilomètre de diamètre et de plus de 400 mètres de profondeur. Une équipe de chercheurs chinois apporte des preuves que cette structure géologique résulte du plus grand impact de météorite survenu au cours des 100 000 dernières années. Cette collision aurait été des centaines de fois plus puissante que la bombe d’Hiroshima.

De nombreux cratères d’impact ont été découverts dans le monde, mais la plupart d’entre eux se sont formés bien avant l’apparition de l’Homo sapiens, il y a 300 000 ans. Celui-ci est en revanche plus récent et ne daterait que de 50 000 ans. Bien que l’un de ses bords se soit effondré au sud, certaines sections sont bien conservées et les scientifiques soupçonnaient depuis longtemps que cette structure en forme de croissant, localisée dans les montagnes boisées de Xing’an, était en réalité une bordure de cratère.

Une carotte de forage prélevée au centre de la structure a permis de confirmer cette hypothèse, car elle contenait des preuves géologiques directes de l’impact. Elle montre que le cratère est constitué de sédiments lacustres de 110 mètres d’épaisseur reposant sur une unité de granite bréchique de 319 mètres d’épaisseur, composée principalement de fragments de granite non consolidé. Les analyses ont révélé que ces fragments avaient vraisemblablement fondu, puis s’étaient recristallisés, ce qui suggère qu’ils ont été soumis à des températures élevées (supérieures à 1200°C), suivies d’un net refroidissement.

À LIRE AUSSI :
Les premiers continents auraient émergé environ 700 millions d’années plus tôt que nous le pensions

Un impact particulièrement violent

Des études pétrographiques de clastes de granit non fondus ont par ailleurs révélé la présence de minéraux choqués, tels que des cristaux de quartz arborant une série de fissures planes parallèles – soit des traces typiques d’ondes de choc ayant traversé le substrat rocheux. Les scientifiques ont aussi noté la présence d’autres minéraux caractéristiques d’impacts de météorite, tels que du feldspath et de la coésite (un polymorphe de haute pression de la silice). Toutes ces preuves ont permis de confirmer l’origine extraterrestre du cratère. Nommé d’après la ville voisine, le cratère de Yilan serait bel et bien né de l’impact d’une météorite avoisinant les 100 mètres de diamètre.

localisation impact astéroïde chine
Localisation et vue aérienne du cratère de Yilan, situé dans la province du Heilongjiang au nord-est de la Chine. © M. Chen et al.

Sur la base de datations au radiocarbone obtenues à partir de débris organiques et de suie retrouvés dans les couches de sédiments, la collision aurait eu lieu il y a environ 49 000 ans. Cet impact est donc le plus gros que la Terre ait connu au cours des 100 000 dernières années. Les scientifiques ne peuvent expliquer pourquoi la paroi sud de la cavité s’est effondrée, mais leur étude montre que la structure était complète après le choc. En effet, la présence d’une couche de sédiments de 110 mètres d’épaisseur suggère qu’un lac est apparu dans le creux du cratère peu de temps après l’impact.

Le degré de fragmentation observé dans la roche (la plupart des débris ne mesurent que quelques millimètres !) suggère que l’événement aurait été particulièrement violent selon les auteurs de l’étude. Étant donné la date estimée et l’ampleur de l’impact, il est tout à fait possible qu’il ait été ressenti par les humains vivant à l’époque en Asie, et même jusqu’en Sibérie.

Plus jeune que le célèbre Meteor Crater

On recense sur notre planète près de 190 cratères d’impact confirmés. Elle devrait en compter bien davantage, mais l’activité tectonique et l’érosion ont sans doute « effacé » les traces de nombreux autres impacts au fil du temps ; en outre, certains sont probablement toujours enfouis sous des sédiments ou dissimulés dans les fonds marins.

À LIRE AUSSI :
301 nouvelles exoplanètes découvertes par Kepler et une intelligence artificielle

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Le dôme de Vredefort, situé en Afrique du Sud, est considéré à ce jour comme le plus grand impact d’astéroïde connu : le diamètre du cratère mesure environ 300 kilomètres ; l’astéroïde qui l’a causé devait, quant à lui, avoisiner les 10-15 kilomètres de diamètre. Les experts estiment qu’il remonte à un peu plus de 2 milliards d’années, à l’ère paléoprotérozoïque.

Parmi les impacts les plus connus, le cratère mexicain du Chicxulub, d’environ 180 kilomètres de diamètre — vraisemblablement à l’origine de l’extinction massive du Crétacé-Paléogène — est âgé de 66 millions d’années. Le cratère de Popigai, de 100 km de large, situé dans le nord-est de la Sibérie et celui de la baie de Chesapeake, de 85 km de large, situé en Virginie, sont tous deux datés d’environ 35 millions d’années.

Le cratère d’impact confirmé le plus récent était jusqu’à présent le célèbre Meteor Crater en Arizona, âgé d’environ 49 000 à 50 000 ans ; avec 1,2 km de diamètre, il est légèrement plus petit que le cratère de Yilan. La Chine ne recensait jusqu’à présent qu’un seul autre cratère connu, celui de Xiuyan, de 1,8 km de diamètre et situé dans la province du Liaoning, au nord-est du pays.

Source : Meteoritics & Planetary Science, M. Chen et al.

Laisser un commentaire