Des scientifiques ont découvert de petits restes d’un bébé serpent datant d’il y a 99 millions d’années et conservé à l’intérieur d’un morceau d’ambre du Myanmar. La structure squelettique délicate du petit serpent est remarquablement bien conservée : il s’agit du tout premier spécimen de son genre jamais trouvé fossilisé dans l’ambre.

La nouvelle espèce, appelée Xiaophis myanmarensis par les chercheurs, vivait au Crétacé moyen avant même que le Tyrannosaurus rex ne foule la Terre. Cette espèce est très certainement affiliée à certains groupes modernes de serpents que l’on trouve en Asie du Sud-Est.

Le fossile, faisant 5 centimètres de longueur, ne présentait cependant pas de crâne. Les chercheurs ont donc utilisé des microscopes et des scanners pour analyser la taille, la forme et l’orientation des os du serpent. Ils ont ensuite comparé la structure osseuse du nouveau fossile à une base de données existante de fossiles de serpent pour voir où ce dernier pourrait se situer, par rapport à l’évolution des serpents.

Sur le même sujet :

Une créature à queue semblable à une araignée a été découverte dans de l’ambre datant de 100 millions d’années

Les analyses des chercheurs ont permis de révéler que les serpents se sont déplacés plus tôt qu’on ne le pensait des régions sous-marines et côtières vers des régions boisées, et que le mécanisme par lequel ils développent leurs os spinaux a très peu changé au cours des millions d’années. « Personne n’a jamais vu un bébé serpent fossilisé (…). Et le fait que celui-ci soit âgé d’une centaine de millions d’années est vraiment incroyable », explique le co-auteur Michael Caldwell, expert en reptiles fossiles à l’Université de l’Alberta à Edmonton, au Canada.

bebe serpent ambre fossile cretace

Une radiographie du bébé serpent retrouvé fossilisé dans de l’ambre. Crédits : L. Xing et al./Science Advances

« On ne sait pas si ces premiers serpents étaient capables de naissances vivantes, ce qui est courant chez les serpents modernes, ou bien s’ils couvaient leurs œufs. Mais selon la taille et le stade de développement, ce fossile était un nouveau-né », ajoute-t-il.

Comme le fossile est très vieux et contient un spécimen très jeune, les chercheurs pensent qu’il est utile d’étudier la maturation des anciens embryons de serpents. Jusqu’à présent, les fossiles de serpents du Crétacé moyen n’avaient été trouvés que dans l’eau ou à proximité, mais ce nouveau fossile suggère que les serpents aimaient également se déplacer sur la terre ferme (par exemple dans les forêts), ce qui signifie qu’ils auraient pu faire partie de populations bien plus importantes au sein des écosystèmes préhistoriques.

Cependant, les scientifiques ont eu plus de mal à identifier le fragment de peau perdue près du bébé : en effet, les débris cutanés sont si petits qu’il est difficile de déterminer avec certitude s’ils appartiennent à la même espèce que le squelette conservé.

De plus, d’autres débris organiques piégés dans l’ambre aux côtés du bébé serpent se sont révélés moins intéressants que le squelette et le morceau de peau, mais ils ont néanmoins offert des détails précieux sur l’habitat des ces anciens reptiles.

« L’ambre recueille tout ce qu’elle touche – un peu comme de la colle – et s’y accrochera pendant des centaines de millions d’années », explique Caldwell. « Quand elle a « saisi » le bébé serpent, elle a aussi agrippé le sol de la forêt avec les insectes, les plantes et les crottes d’insectes. Il est clair que ce serpent vivait dans une forêt ».

Source : Science Advances

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies

La publicité étant notre principale source de revenu (sans elle, nous n'existerions pas), nous utilisons des cookies afin de l'adapter. Ces derniers nous permettent également de faire des analyses statistiques (anonymes) dans le but d'améliorer notre site. Les cookies servent également à conserver vos préférences si vous êtes logués. Ainsi, nous vous garantissons une meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez nos modalités relatives aux cookies.