La police espagnole utilise des drones pour faire respecter les mesures de quarantaine aux habitants

drones espagne
| AFP

Tandis que les gouvernements du monde entier prennent un à un des mesures drastiques de confinement pour réduire la propagation du coronavirus SARS-CoV-2, l’Espagne, dont le gouvernement a également décrété l’état d’urgence, a trouvé un moyen de surveiller la population et de transmettre les ordres des autorités sans être au contact des habitants. En effet, les forces de l’ordre utilisent désormais des drones pour relayer les directives et obliger les éventuels promeneurs qui ne respecteraient pas la quarantaine à rentrer chez eux.

En réponse à une augmentation soudaine des cas confirmés de SARS-CoV-2 en Espagne, la police utilise des drones pour patrouiller dans les villes et exhorte les gens à rester chez eux.

Vendredi, le gouvernement espagnol a décrété l’état d’urgence et samedi, il a ordonné à tous les habitants du pays de rester chez eux, sauf pour les voyages les plus cruciaux à l’extérieur. Et maintenant, comme en Chine plus tôt cette année, la police espagnole espère obliger les gens à rester à domicile sans avoir à les approcher et risquer de propager des maladies.

Des images de la BBC montrent des policiers parlant à la radio et exhortant les gens qui traversent un parc madrilène à rentrer chez eux. Pendant ce temps, un drone volant au-dessus des promeneurs transmettaient le message aux personnes qui se trouvaient à l’extérieur malgré la quarantaine.

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

À LIRE AUSSI :
La nouvelle puce 2 nm d'IBM pourrait réduire la consommation d'énergie de 75%

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Sur le même sujet : Coronavirus : une aile d’hôpital entièrement gérée par des robots ouvre à Wuhan

Les forces de l’ordre utilisant des drones pour surveiller et obliger les habitants à rester confiner pourrait ressembler à un scénario dystopique. Mais suivre les directives de quarantaine et garder ses distances sont quelques-unes des meilleures façons de ralentir — et, espérons-le, éventuellement stopper — la propagation du coronavirus.

La politique de l’Espagne reflète la quarantaine en place en Italie, qui a été frappée par l’une des pires épidémies de coronavirus dans le monde — l’état d’urgence nouvellement déclaré vise à empêcher que les choses ne s’aggravent également là-bas. Cette situation fait également écho à celle du gouvernement français qui vient de décréter le confinement total sur l’ensemble du territoire.

Laisser un commentaire